Logo Adicie.com

Princesse Dati

Par • 27 mars 2008 • Catégorie: Politique

Rachida Dati, ministre de la Justice, fait mener un train de vie grandiloquent à son ministère. En moins de trois mois, elle a déjà dépensé deux tiers des « frais de réception » prévus pour l’année entière.

rachida datiC’est Mediapart qui fait sa une d’aujourd’hui avec cette surprenante nouvelle : l’an dernier, le ministère de la Justice avait déjà dépassé son budget de 30 %, mais cette année Mme Dati fait encore plus fort puisqu’elle a déjà quasiment dépensé son budget annuel ! De ce fait, le contrôleur financier du ministère de la Justice est aux abois.

Il est annoncé que les caisses sont vides, mais l’esprit du train de vie quasi-monarchique au sein des plus hautes structures de l’Etat semble perdurer. Entre les pages des magazines people et cet indécent abus des deniers publics, cela commence à faire beaucoup.
En tout cas, je trouve cela inadmissible et je pense que la majorité des citoyens Français sont de mon avis.

Mediapart a mis la main sur des éléments comptables qui témoignent de l’ampleur du dérapage budgétaire. Dès l’arrivée de Rachida Dati au sein du ministère en 2007, les fêtes richement dotées ont démarré puisque le 21 juin, pour la Fête de la musique c’est un événement au budget de 26 832,49 € qui prit place et le 13 juillet, une « garden party » coûta 57 467,51 €. Parmi les autres notes de frais incroyables, Mediapart note un repas le 10 décembre pour 1 730 € au restaurant le Pasco et une note d’hôtel Tilsitt à Paris le 17 octobre pour 3 903 €.
Pour 2008, les dépenses démarrent sur les chapeaux de roues avec des factures émanant du traiteur de luxe parisien Dalloyau (5 3330,01 et 4 570,26 €). En Mars, pour la Journée de la femme, un somptueux repas pour 250 femmes du monde coûta plusieurs dizaines de milliers d’euros (pas de chiffre exact pour cet événement).
Au final, le montant des factures constaté fin mars 2008 s’élève) 112 356,67 €, alors que le budget global pour 2008 est de 180 000 € !!!! Bien sûr, pas question de cesser ce train de vie royal, donc une rallonge de 100 000 € a été allouée au ministère de la Justice. Cette information me fait passer de l’état de colère à celui de furie. La goutte d’eau qui fait déborder le vase concerne des collants et du maquillage qui sont mis sur le budget du ministère de la Justice.

Tout cela est indécent. C’est même du foutage de gueule pour rester poli. Ce genre d’attitude de la part de membres d’un gouvernement me donne la nausée, surtout en période de disette comme actuellement.
Je n’irai pas par quatre chemins en disant que Rachida Dati doit démissionner immédiatement. Mediapart rappelle justement que le vice-Premier ministre suédois, Mona Sahlinn, a démissionné en 1996 parce qu’elle avait utilisé la carte de crédit du ministère pour avoir acheté des chocolats et des couches.
C’est vraiment du grand n’importe quoi ce qui se passe actuellement en France. Le comportement de Mme Dati démontre bien que certains membres du gouvernement se prennent pour des monarques et n’ont aucune considération pour les citoyens qui ont voté pour eux.

PS : j’avais déjà évoqué mon soutien à Mediapart que je renouvelle ici car c’est une bonne source d’information.

Edit 28/03/08 : je profite de deux liens postés sur Scoopeo par Café Croissant pour les ajouter ici car ils permettent de mieux cerner le personnage de Rachida Dati. Comme dit mon compère Café Croissant : vive le garde des sots !

[dailymotion x4so0h nolink]

30 reponses »

  1. C’est vraiment n’importe quoi ! Attendez mais vous vous rendez compte ? Ils trainent leur cul dans les banlieues pour dire que les personnes manquent de moyens et que les immeubles sont dégradés. Ils sont bons pour faire les faux-culs devant les caméras. Mais dès qu’il s’agit de dépenser de l’argent je ne sais pas pourquoi mais ont dit que « les caisses sont vides » ! Mais elles ne sont pas vide pour qu’ils mangent dans les grands restaurent ou qu’il aillent dormir dans les grand hôtels durant leurs déplacements. Et pour organiser des superbes fêtes que seulement eux y on accès la plus part du temps.

    Je suis désolé mais prenons l’exemple de la Journée de la femme. Ok c’est une super journée pour toutes les femmes. Mais vous croyez vraiment que les « dizaines de milliers d’euros » sont bien dépensé ?
    Moi pour la journée de la femme les « dizaines de milliers d’euros » voir plus, je les aurait dépensé pour une bonne cause pour les femmes. Le cancer, les associations des femmes battues, les femmes seules avec enfants etc…
    Bref de l’argent dépensé intelligemment ! Et non pas pour des « garden party » à la con…

    Après notre président « Bling-Bling » c’est les ministres qui s’y mettent, a ben oui pourquoi se priver ? Ils on ne bon exemple devant les yeux et l’argent de la France à porté de main.
    Ha oui c’est sur que c’est 100 fois mieux d’avoir une ministre de la justice bien habillée avec des beaux bijoux et que ne regarde pas le porte monnaie . Qu’une ministre qui fait attention au budget ! Pour une ministre de la « Justice » ce n’est pas le cas de dire qu’il y en as !

    Dans le genre de la « mentalité » de Mme Dati il y a ça aussi : http://vpod.tv/latelelibre/162538

    Ca c’est le genre de truc qui me sort par les yeux. Et qu’elle reste dans sa jungle Parisienne, car si elle vient à Monaco il y a des risques qu’elle dépense encore plus…. Mais d’un seul coup cette foi MDR :)

  2. Honteux bien evidemment, encore plus honteux que les citoyens n’aient pas de recours direct pour protester contre la maniere dont leurs dirigeants gerent l’argent public qui financent leur train de vie.
    Il y a t il dans la legislation une loi permettant au citoyen de saisir la justice concernant les abus budgetaires a tous les niveaux ? ( mairies, regions, assemblee, senat, ministeres etc… )

  3. @ Olitax : j’ai essayé de garder Sarkozy hors de cause dans mon billet, mais c’est clair qu’il ne montre pas l’exemple. Il faut toujours commencer par soi-même avant d’exiger quelque chose des autres.
    Mitterrand avait déjà instauré ce statut monarchique de l’Etat qui se vautrait dans le luxe, mais Chirac ne semblait pas du même genre. Par contre, Sarkozy est en train de remettre au goût du jour cette tendance à se prendre pour une cour royale.

    @ Garçon : je ne saurais te répondre, mais j’ose imagine que la démocratie inclut un moyen pour le citoyen de faire un recours légal à tout abus. En tout cas, en Suéde c’est bien en place et très efficace.

    Je suis en train de regarder A vous de juger sur France 2 (économie : ce qui nous attend vraiment et boycott des JO de Pékin) pour voir où en est la langue de bois de nos chers politicards, experts et journalistes (le fameux triptyque habituel). Ca serait bien que ces émissions donne la parole à d’autres types d’intervenants. Pourquoi pas inviter des blogueurs ?

  4. Bon, j’ai tenu 15 mns, mais c’est trop déprimant. Je n’ai pas la tête à écouter ces palabres, même si je n’ai pas dit que c’était inintéressant.
    Je vais faire une partie de poker en ligne, c’est plus fun pour se détendre après une journée de boulot.

  5. Je comprends que « l’affaire » Rachida DATI vous interpelle, mais vraiment n’y-a-t-il pas mieux à faire que de « Vouloir laver plus blanc que blanc » comme disait Colluche.

    A tous les hommes et femmes politiques de droite comme de gauche je dirai une seule chose toute simple :

    « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre »

    et c’est valable pour tout le monde !

    Quelle chance nous avons de pouvoir critiquer ainsi tout et n’importe quoi !

    Si nous dépensions toute cette énergie à construire bien des choses évolueraient autrement.

    Les forces de proposition sont plus efficaces que celles de destructions

  6. Je ne comprends pas vraiment ton commentaire Robert…. Aucun politique n’a mis en cause Rachida Dati dans cette histoire, en revanche le citoyen Laurent Bourrelly oui… et moi de même… et je te promets que j’ai jamais dépensé d’argent public dans le cadre de ma profession de maniére outrancière pour observer un train de vie au dessus d’un quelconque budget…

    C’est étrange pour quelqu’un qui attaque ardemment la fonction publique pour leur cout financier que tu ne te révoltes pas plus face aux fonctionnaires qui dilapident le plus a titre individuel. Une certaine connivence malsaine vis a vis du pouvoir ? une admiration pour ceux qui peuvent disposer sans être inquiétés ?

    Par ailleurs les références bibliques sont un peu hors de propos, en République c’est la loi qui prévaut pas le pardon.

  7. J’ai visionné la vidéo.

    Je trouve scandaleux de diffuser sur le net cette video c’est une atteinte directe à la vie privée !

  8. @Garçon
    Voila ce qu’écrit Laurent das son billet !

    Au final, le montant des factures constaté fin mars 2008 s’élève) 112 356,67 €, alors que le budget global pour 2008 est de 180 000 € !!!! Bien sûr, pas question de cesser ce train de vie royal, donc une rallonge de 100 000 € a été allouée au ministère de la Justice.

    Pour ma part je pense qu’il faut comparer ce qui est comparable, entre le budget consacré aux salaires des fonctionnaires et les dépenses de représentation Mme DATI
    il y a de quoi sourire.

  9. Bien entendu je trouve cette affaire des plus scandaleuses ! D’ailleurs tu fais bien de parler de la vidéo que j’ai découverte hier. J’ai aussi remarqué que Mme Dati est régulièrement de la fête lors des voyages présidentiels. Que Nicolas Sarkozy se déplace, c’est normal. Qu’il soit accompagné de son ministre des affaires étrangères ça se comprend. Mais que vient faire le Garde des sceaux ? Elle a rien d’autre à faire ?

    Pour ce qui est des finances publiques :

    – Je n’ai jamais abusé des finances publiques. Au contraire je me bat tous les jours contre les abus. Vu que j’ai le pouvoir de refuser des dépenses somptuaires. Bon c’est peut-être une goutte d’eau, mais j’ai une éthique. Je respecte l’argent des non-fonctionnaires qui m’entretiennent. (Vu que c’est la vision qu’ont certains).

    Mais je peux vous apporter des informations qui vous éclaireront.

    – Les dépenses publiques sont règlementées – le même décret pour toutes les administrations.
    – Les dépenses de « frais de réception » : Elles sont limitées à des montants raisonnables. Bien entendu qui va fixer le raisonnable ? C’est l’ordonnateur de la dépense. Que faire si l’ordonnateur estime que dépenser des dizaines de milliers d’euros pour une prestation est nécessaire ?
    Je ne connais pas qui est l’ordonnateur dans les dépenses des budgets pour les ministères. Si vous avez une piste, je prend 😉

    – Les dépenses d’hôtel : sont limitées par nuitées à environ maximum à une centaine d’euros à Paris (et par personne) mais on peut faire passer plus si on déclare que c’est un « congrès ».

    – Pour ce qui est des contrôles : Ils sont fait : « Par l’agence comptable principale » l’année qui suit (en fait par le trésor public dans ce cas), par la cour des comptes dans les 2 ou 3 ans qui suivent. Dans les deux cas on peut demander aux intéressés ayant bénéficié de largesses de rembourser le montant trop payé.
    Un agent comptable ne peut pas s’opposer à un paiement si l’ordonnateur a jugé que la dépense est valide. Donc, il est dans l’obligation de payer. Mais l’agent comptable principal (qui va effectuer un contrôle) peut après coup, dire que celle-ci n’était pas nécessaire et donc demander le remboursement. Je sais c’est vicieux.
    Mais j’ai quelques doutes que l’on vienne même 1 an après (au minimum), demander aux convives le remboursement des frais de bouche ou de nuitées dans des palaces. 😉

    Par contre, s’agissant des fonds publics, tout contribuable peut demander la justification des dépenses faites ! C’est pour cette raison que l’on trouve facilement les montants dépensés.

    Voilà pour ma petite contribution, histoire de vous faire connaitre un peu les rouages de la fonction publique.

    Oui, c’est scandaleux ce que tu racontes dans ton billet Laurent, mais il faudrait changer la législation sur les dépenses publiques, et la rendre plus draconienne à tous les échelons pour faire des économies. Ma position m’oblige à un droit de réserve, donc je n’en dirais pas plus.

    @Robert :
    Ou est l’atteinte à la vie privée ? Mme Rachida Dati s’est déplacée en qualité de Ministre de la Justice. Donc, personne publique. Et comme toute bonne fonctionnaire qui se respecte elle doit modérer ses propos. Un fonctionnaire lambda qui aurait dit de telles choses, dans le même cadre, se verrait sanctionner. Y aurait-il deux poids deux mesures ?

    Si c’était lors d’une soirée entres copines, oui alors se serait une atteinte à la vie privée.

    @Garçon :
    C’est étrange pour quelqu’un qui attaque ardemment la fonction publique pour leur cout financier que tu ne te révoltes pas plus face aux fonctionnaires qui dilapident le plus a titre individuel. Une certaine connivence malsaine vis a vis du pouvoir ? une admiration pour ceux qui peuvent disposer sans être inquiétés ?

    Ca fait plaisir de lire cela 😉 Et je partage ton analyse. Mais je n’en dirais pas plus. Je ne veux pas relancer le débat sur les fonctionnaires, vu que le discours je le connais par coeur.
    Mais je pense toutefois avoir un oeil assez critique sur la fonction publique, vu que dans ma carrière professionnelle j’ai aussi l’expérience du privé.

  10. @Robert Dion :

    Pour ma part je pense qu’il faut comparer ce qui est comparable, entre le budget consacré aux salaires des fonctionnaires et les dépenses de représentation Mme DATI
    il y a de quoi sourire.

    Ou tu as l’esprit étroit, ou tu es d’une mauvaise foi manifeste.

    Personnellement j’aurais préféré que la rallonge de 100 000 € pour frais de réception aille dans le budget du ministère de la justice pour améliorer les prisons, que pour les frais de bouche de Mme Dati.

    Quand je n’ai pas les moyens de payer mes factures, ou que mon budget est serré, je ne vais pas au restaurant.

    Quand le gouvernement nous serine : « Les caisses sont vides », il faudrait qu’il donne l’exemple et commence par éviter le superflu ! Car visiblement les caisses ne sont pas vides pour tout le monde.

    Heureusement qu’il y a des médias et des lieux ou l’on peut encore s’indigner, et ainsi d’une certaine manière faire passer le message au gouvernement que les français en on marre de cette gabegie !

    Puisque le président a embauché quelqu’un pour vérifier ce qu’il se dit sur lui sur Internet, j’espère que cette personne prendra aussi le temps de vérifier ce qui se dit sur ses ministres ! Internet pourrait donc servir de miroir au gouvernement. 😉

  11. Ah, j’ai oublié une information qui a son importance. Comment est établi le budget !

    Le budget relève de la LOFT (La loi organique relative aux lois de finances). Rassurez-vous je vais pas vous faire une leçon, ce serait trop indigeste… Mais en quelques lignes :

    Pour le budget 2008, Mme Dati a donné les montants qu’elle souhaitait obtenir et ce par catégorie de dépenses en 2007. Donc, j’imagine 180 000 € pour frais de réception. Après, si elle a besoin de + il faut qu’elle demande une modification de cette ligne en 2008, soit dire par exemple :

    « Je demande que l’on transfère 100 000 € sur les dépenses de fournitures de bureaux pour les mettre dans frais de réception ».

    Il serait donc intéressant de connaitre le poste qui a perdu le montant de ces crédits.

    Ce n’est pas sur les frais de personnel, ni sur l’investissement, une telle opération est impossible (en théorie)…

    Globalement le budget alloué ne peut pas être augmenter en cours d’année, donc il y a un poste de dépenses qui est le ‘dindon de la farce ».

  12. @Arlette
    Je ne doute pas un instant que les fonctionnaires soient très scrupuleux de l’application des règlements et des procèdures pour les menues dépenses des uns et des autres.

    Il ne semble pas en être de même à la lecture du rapport de la cour des comptes.(bref c’est un autre sujet !)

    Ou est l’atteinte à la vie privée ? Mme Rachida Dati s’est déplacée en qualité de Ministre de la Justice.

    Certes mais c’était une conversion hors caméra entre »copines »
    elle n’avait pas lieu à être filmée et enregistrée, cela s’appelle un piège pour faire du papier et du fric !

    Ca me dégoute !

    @Geoffrey
    Je comprends ton indignation mais admet que cela est une goute d’eau comparée aux gabegies chaque année dénoncées par la cour des comptes, sur lesquelles après publication on ne parle plus.

  13. Puisque Arlette nous parle de budget je rappelle que celui du Ministère de la justice s’élève à 6,519 Mds € pour 2008.

    La part de ce budget consacré au pilotage du ministère est de 262M.€ soit 4%.

  14. @Arlette
    Je ne doute pas un instant que les fonctionnaires soient très scrupuleux de l’application des règlements et des procèdures pour les menues dépenses des uns et des autres.

    Il ne semble pas en être de même à la lecture du rapport de la cour des comptes.(bref c’est un autre sujet !)

    On ne peut pas parler de « menues dépenses » car cela a une signification particulière dans la fonction publique, mais qui n’a rien à voir avec le sujet. Mais bon, je vais pas vous emmerder avec les subtilités, je comprend le sens que vous donnez à cela 😉

    N’empêche, que le budget en général doit comprendre les dépenses de personnel à durée déterminée, les dépenses d’immobilisation… J’aimerais bien connaître le montant des dépenses dites de « fonctionnement ». Car on ne peut pas juger sur l’ensemble du budget, mais on peut juger sur le budget octroyé par type de dépenses. Obtenir 180 000 € simplement sur les frais de réception, c’est que l’on a fait son calcul au cours de l’année n-1, en tenant compte d’une augmentation (car il faut demander + pour obtenir ce que l’on désire), et arrivé fin mars en ayant déjà dépensé + 60 % de son budget c’est énorme ! Bon pour sa décharge, peut-être que des dépenses de 2007 ont été imputées là dessus. Mais enfin, ce genre de chose est prévisible aussi, et donc doivent être prises en compte dans la demande formulée en 2007.

    Et dans ce cas, une rigueur s’impose. Mais je ne rentrerai pas dans les détails, sinon vous allez tous dormir sur le billet. mdr !

    Quand on me serine qu’il faut gérer les crédits en « Bon père de famille », je ne vois pas cette notion dans des dépenses somptuaires ! Nous ne sommes qu’au mois de mars, et le budget alloué c’est pour l’année. Donc, il faudra attendre septembre maintenant pour savoir si une autre rallonge a été accordée. Mais enfin, j’ai le sentiment que l’on se conduit comme avec un gamin capricieux.

    Donnez 100 euros d’argent de poche à un gamin pour l’année pour s’acheter des jeux vidéos et 50 pour ses sorties., et si au bout de 3 mois il en a dépensé 60 et va vous dire : Ok, je prends les 50 restants aussi pour les jeux vidéos. En mars, je veux bien, vous pouvez lui répondre : C’est ton problème tu ne sortiras pas de l’année. Mais, quelques temps plus tard, il va vous solliciter pour financer une sortie… Qu’allez-vous faire si votre compte bancaire est limite ? Vous serez dans l’obligation de faire un crédit pour subvenir à son caprice ???

    Pourquoi on pénaliserait un membre du ministère qui ne va certainement pas pouvoir se déplacer pour un congrès, ou une visite en province sous prétexte qu’il n’y a pas les budgets à cause des dépenses de « bouche » de la magistrate représentative de la fonction ???

    Un gratte-papier va devoir payer de sa poche un déplacement qui lui servira dans sa fonction professionnelle parce que sa patronne préfère acheter du maquillage et des bas ?

    Pour ce qui est du dialogue « entre copines »… Et bien vous faites fausse route Robert Dion, un fonctionnaire n’a pas le droit de parler de tout ce qui concerne sa fonction ! Que ce soit entre copine ou pas. Parce qu’elle parle de ce qui se passe dans son travail. C’est pour cette raison que je me tais et ne parle que de généralités que chaque citoyen est en droit de savoir.

    Aussi, j’aurais pu comprendre qu’entre copine lors d’une soirée on peut se lâcher un peu (c’est nécessaire sinon on devient folle), mais pas dans le cadre d’un déplacement professionnel !. Encore moins à la TV !

  15. @ Robert :

    Pour ma part je pense qu’il faut comparer ce qui est comparable, entre le budget consacré aux salaires des fonctionnaires et les dépenses de représentation Mme DATI
    il y a de quoi sourire

    Allons soyons sérieux ! Arrête de tout ramener à ces pauvres fonctionnaires. Je pourrais dire aussi que les dérapages budgétaires de Mme Dati ne sont rien comparés au budget de la NASA.
    J’ai l’impression que l’amour rend aveugle car tu essayes de défendre l’indéfendable.
    Justement comparons ce qui est comparable et dans ce cas c’est par rapport à la morale qu’il faut analyser le comportement de Mme Dati (peu importe les chiffres finalement). Jouer au mondanités à grand coups de garden parties avec petits fours de chez Dalloyau n’est pas une attitude juste alors que dans le même temps il faut fermer des tribunaux parce que « les caisses sont vides ». Est-ce que tu as une notion de l’exemple ?
    Quand à la vidéo, elle démontre tout simplement cette hypocrisie latente au sein de ce fameux triptyque (politiciens, journalistes, experts). Je me rappelle des propos du journaliste Alain Duhamel qui expliquait combien il était dégoûté lorsqu’il discutait hors caméra avec un homme politique et que celui-ci disait l’inverse de ce qu’il venait de dire à l’écran.
    Le seul truc que je t’accorde c’est qu’elle n’est pas la seule à se comporter de telle manière, mais en l’occurrence c’est elle qui vient de se faire prendre la main dans le sac, donc oust du balai !!!
    Que tout ce beau monde triche et mente, c’est apparemment accepté, mais qu’en plus ils restent en place quand ils se font attraper, et bien là je ne suis plus du tout d’accord.

  16. Tiens visiblement cela ne choque personne que l’on condamne un député à un an d’inéligibilité pour quelques euros dépensés pour une réception : voir L’express.

    Pourtant, là l’affaire est il me semble moins grave…

  17. Le député est puni, mais Mme Dati va rester. Le silence du président pèse lourd !
    Par contre, je plussoie la conclusion du député accusé dans l’article de L’express : « la politique ne doit pas être une carrière ». Si cela pouvait devenir une constante plutôt qu’une utopie, le système s’en porterait bien mieux et les abus seraient moins nombreux. Dès qu’on s’habitue au pouvoir, les valeurs changent et des dérapages comme celui de Mme Dati deviennent « normaux » alors qu’ils ne le sont absolument pas.

  18. Un ministre qui se goinfre et pète sa frime pendant que le bon peuple se fait tondre, il n’y a rien de neuf là-dedans.

    J’adhère de plus entièrement aux propos de Robert, notamment lorsqu’il déclare posément :

    “Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre”

    Et il a raison ! Quand j’étais petit, une fois, j’ai volé un Picsou magazine dans un kiosque et depuis je pense qu’aucun voleur ne devrait être inquiété par la Justice. Un peu avant j’avais roulé avec mon vélo sur mon petit frère, et depuis je pense que les chauffards écraseurs méritent toute notre indulgence. Et quand un type cogne sur sa femme, que celui qui n’a jamais péché en pensée lui jette la première pierre !

    De toutes façons, je rejoins encore Robert sur ce point, tout est de la faute de ces sales fonctionnaires, d’ailleurs faut pas déconner, si vous saviez ce qu’Arlette a coûté à la Nation en nombre de gommes, elle est gaspilleuse en gommes que c’est tout simplement ignoble, je voudrais qu’on mette côte à côte le budget gomme d’Arlette et le budget frime de Dati, on serait étonné !

  19. C’est vrai Médor, j’avais pas réalisé que je coûtais cher à la communauté en matière de gomme.

    Parce que pour ce qui est des stylos, ou des calendriers, je n’en ai jamais acheté un seul ! Je me débrouille toujours pour pleurer auprès des sociétés qui viennent me démarcher pour me faire offrir des stylos. La gomme publicitaire ça se fait pas. Faudra que je leur en parle !

    Bon disons 10 gommes par an, pendant 20 ans cela doit faire un budget d’environ 200 € sur ma carrière non ? Et là, ou je vais encore plus couter à la société, c’est avec ma royale augmentation de 8.40 € que j’ai obtenu ce mois-ci ! Faites des économies car il parait qu’en novembre je vais être ENCORE augmentée de : 5,40 € environ !

    Finalement, je fais mon mea-culpa, c’est vrai que je coute cher à la société. Allez promis, pour justifier de mon train de vie, je vais me mettre au travail maintenant ! :)

  20. Et t’as intérêt, sinon je te dénonce à Nicolas Princen !

  21. Woow 170 votes sur Scoopeo pour ce billet, mais dommage que les commentaires ne suivent pas sur le blog :(
    Les visiteurs sont timides ou ils n’ont simplement pas d’avis ?
    En tout cas, ce billet va accéder à la liste des articles les plus consultés en un temps recorde (voir menu colonne droite).

  22. Les opinions exposées sur Scoopeo sont d’une uniformité et d’une banalité affligeantes.

    Pensez-vous que ce soit dû au bas niveau de la communauté scoopéesque ou au fait que, là-bas, toute idée qui ne soit pas 100 % lisse et sans conséquence soit censurée ?

  23. Peux pas trop te répondre Médor, vu que j’ai pas encore compris le système Scoopeo. Les seules choses que je constate c’est que « l’article scoopeisé » apporte effectivement beaucoup de monde, que je ne vois pas l’intérêt de donner son avis sur scoopeo sur un billet sur lequel on peut répondre directement ici.

    Après si tu enlèves les discutions entre « Laurent et un ou deux autres », il ne reste pas beaucoup de commentaires sur le billet par lui même. En quantité il y en a plus ici 😉

    Va tout de même falloir que je me comprenne un jour l’intérêt des digg like et leur fonctionnement. Visiblement c’est tout de même un phénomène sur la toile.

    Pour savoir s’il y a censure, il faut que tu te lâches là-bas et que tu reviennes nous dire si cela a été censuré 😉

  24. @ Arlette : tu peux aller voir par toi même en suivant ce lien
    http://www.scoopeo.com/actu/rachida-dati-demission
    Si tu clic sur le titre du Scoop, tu verras que tu n’atterris pas sur Adicie. Le billet a été censuré très tôt et pourtant il a reçu un nombre pharaonique de votes, puis il est resté en homepage plus de 24h.
    Cet incident m’a vraiment refroidi par rapport à ce système et tu sais bien que je me fiche totalement des records de trafic, donc à voir si je vais remettre ma souris sur ce truc.

  25. Ah ! Ok ! J’ai compris la censure ! Comme j’avais cliqué hier, j’allais pas revenir sur le billet vu que je sais ou il se trouve. Je comprenais donc pas la réponse de celui qui avait remis ton lien.
    Mais pourquoi laisser le billet alors ? C’est complètement con comme attitude. :(
    Bon je crois que j’ai encore beaucoup a apprendre sur la philosophie des éditeurs de sites.

    Mais tu connais ma passion pour Scoopeo -mdr – donc, j’ai pas approfondi.

    Je pensais que Médor parlait de censure au niveau des commentaires.

  26. C’est plus que con, c’est insupportable car 170 votes est énorme. Il n’avait qu’à tout virer si ça ne plaît pas, mais laisser le truc à moitié est totalement naze.
    La course à celui qui va scooper le plus vite est encore plus débile. Je me suis retrouvé coincé entre des scoopers qui sont jaloux et un modérateur qui est copain avec les jaloux ou qui est fan de Rachida Dati. Le visiteur a tout de même fait son choix entre mon billet et les autres, donc je ne vois pas en quoi un modérateur zélé ou des membres jaloux se mêlent de l’histoire.
    Bref, je réfléchis pour voir si je retourne sur Scoopeo, mais pas de décision prise. Ou alors j’y retourne quand il y a un billet qui ne pourra pas être pris en défaut de la sorte.

  27. […] dont je vais vous révéler la substantifique moëlle. Il s’agit de mon billet à propos des dérapages budgétaires de Rachida Dati qui a reçu un formidable succès auprès des internautes (200 votes), mais où j’ai interpellé […]

  28. […] dans un cocon bienfaiteur ? Finalement, je comprends mieux pourquoi personne ne s’émeut des dérapages budgétaires de Rachida Dati puisque l’abus de biens sociaux est une pratique généralisée par toute la classe politique […]

  29. […] les têtes dirigeantes continuent de se foutre de notre gueule. Il suffit de regarder du côté des dérapages budgétaires de Rachida Dati pour comprendre que la France est une fausse démocratie. Un petit groupe d’individus dirigent le […]

  30. Princesse Dati…

    Rachida Dati, ministre de la Justice, fait mener un train de vie grandiloquent à son ministère. En moins de trois mois, elle a déjà dépensé deux tiers des « frais de réception » prévus pour l’année entière.

    rachida datiC’est Mediapart …