Logo Adicie.com

L’affaire Spitzer, le nouveau scandale aux Etats-Unis

Par • 11 mars 2008 • Catégorie: Monde

Et hop un scandale politique de plus à se mettre sous la dent ! Cette fois, la tempête concerne Eliot Spitzer, l’actuel gouverneur de l’Etat de New York et partisan d’Hillary Clinton, sénatrice du même Etat et candidate à la présidence.

eliot spitzerL’affaire a débuté début Mars alors que quatre personnes sont interpellées à New York et dans le New Jersey. Ils sont soupçonnés de gérer un service de prostitution sur Internet qui s’étend sur tout le territoire américain, mais aussi en Europe, et plus particulièrement à Paris et Londres.

Spitzer a reconnu aux enquêteurs qu’il faisait appel à une prostituée de luxe. Difficile de faire autrement puisqu’il s’est fait prendre la main dans le sac lors de conversations téléphoniques et de transactions bancaires.

Il faut savoir que le cheval de bataille de Spitzer est la lutte contre le crime organisé et autres verrues de la société. Il s’est bâti une image de « Mr Propre » affublée d’une éthique soi-disant sans faille. Son surnom est Eliot « Ness » Spitzer, en référence au héro des Incorruptibles.
C’est lui qui a livré la guerre aux tricheurs de Wall Street entre 2001 et 2003, provoquant des remous parmi les ténors de la finance américaine.

Maintenant, la carrière de Spitzer est terminée. Les Américains ne badinent pas avec la morale. Il faut voir quelles seront les répercussions sur la candidature d’Hillary Clinton puisque Spitzer fait partie de ses plus proches supporters du camp démocrate.
Il a bien sûr évoqué des regrets lors d’une conférence de presse, mais c’est trop tard pour sauver la face.

La libido des hommes politiques est énorme. Le besoin de sexe vient avec le pouvoir, mais il faut surtout pas se faire attraper quand on trompe sa femme. Tous les hommes politiques du monde sont des chauds lapins et les américains ne font pas exception. C’est encore une hypocrisie latente, mais la morale ne révoque pas ce qu’elle ne peut pas voir.
Pourtant, ceux qui pensent qu’il existe encore des politiciens intègrent se trompent. Bien sûr, il n’est pas question de malversation ou de corruption, mais seulement d’un besoin d’activité sexuelle récurrente. Ça ne me dérange pas outre mesure, mais pour ceux qui connaissent la moralité du public américain, la fréquentation de prostituées ou l’adultère est une faute aussi lourde que la corruption. Les mœurs sont une composante essentielle d’une bonne carrière politique aux Etats-Unis, causant tout dérapage d’être fatal.
Dans ce pays, il faut jouer au bon père de famille pour présenter une image viable au public. Les effets de l’affaire Monica Lewinski qui impliquait le président Bill Clinton sont encore ressentis aujourd’hui dans la campagne de sa femme Hillary, même si elle n’était pas la fautive.
Il va être intéressant d’observer comment les républicains vont utiliser ce scandale comme arme politique, mais il y a déjà Wall Street qui tient sa revanche car Spitzer a fait vivre des moments douloureux à toute l’industrie de la finance. Finalement, il n’y a rien d’innovant avec ce scandale, mais il tombe bien mal pour Clinton qui est au coude-à-coude avec son rival Barack Obama. Je n’aurais certainement pas commenté l’incident s’il ne s’était pas placé dans la contexte particulier des élections à la présidence.

22 reponses »

  1. Décidément les USA nous surprendrons toujours !

    Puritanisme exacerbé ! Alors qu’ils sont parmis les plus grands producteurs de films pornos, c’est à ni rien comprendre.

  2. cher Robert, il y a tout de même une différence entre regarder un film porno et tromper sa femme ! chacun sa morale comme pour tout le reste, la question est de savoir si l’on peut se regarder devant la glace le matin sans baisser les yeux..

  3. Les USA sont plutôt catholique je crois.
    Dans cette religion la notion de « péché » (donc de fautes) prend plusieurs formes:

    -par pensée, par parole, ou par action

    Tromper sa femme = péché par actions
    Regarder un film porno = péché par pensée

    La différence ou se trouve-r-elle ?

  4. Ah non, les Etats-Unis ne sont pas du tout catholiques !
    C’est le protestantisme qui prime là bas. Les catholiques passent pour des extrémistes, limite secte.
    Mais ça ne change rien à ton propos puisque les notions de pêchés sont identiques pour les deux religions (enfin je crois… )

    Il faut bien comprendre que les Etats-Unis sont composés d’1% de « movers & shackers » et 99% de moutons. Ceux qui font du bruit font partie des 1%, mais ceux qui votent sont évidemment dans les 99%.
    L’industrie du porno est gérée par un petit groupe de gens n’ayant rien à voir avec la masse bien pensante.

  5. Exact, je pensais Chrétiens ! pardon !

    Pour le reste quel drôle de pays !

  6. En effet, tout n’est pas reluisant et les apparences sont trompeuses.
    Puisque nous parlons de valeurs, ce qui m’a le plus interpellé par rapport à la France concerne l’échelle de valeur sociale. Comme ils n’ont pas connu d’aristocratie, tout est nivelé par l’argent.
    Ainsi, du moment que tu as du fric, tu es « respecté ». Que tu sois trafiquant d’armes, plombier, juge ou homme d’affaires c’est pareil si ton revenu est conséquent. Tu seras inclus dans les réseaux qui comptent, club privés, etc…
    Ce nivellement par le fric devient dégoutant à force, surtout pour un Européen qui possède d’autres valeurs morales.

  7. « Maintenant, la carrière de Spitzer est terminée. Les Américains ne badinent pas avec la morale. »

    Est-ce que la seule morale serait le « fric » et le « cul » ?

    N’y-a-t-il pas dans tout cela seulement une énorme hypocrisie vis à vis du reste du monde ?

  8. Ce scandale va certainement nuire à Hillary Clinton même si elle est pas responsable du méfait de M. Spitzer.

    Cela va donner des points supplémentaires à Barack Obama à cause de ce scandale.

  9. Cela va donner des points supplémentaires à Barack Obama à cause de ce scandale.

    Ce n’est plus vraiment de la politique, mais de l’exploitation de faits divers pour distraire les électeurs.

  10. De nos jours, la politique ressemble plus au show business qu’aux réflexions d’antan.
    L’image prédomine sur le fond et la manipulation des électeurs est au cœur des stratégies mises au point par l’équipe des candidats.

  11. Je ne crois pas que ce scandale que M. Eliott Spitzer avait été impliqué que cela va favoriser les républicains dont John McCain est devenu le seul candidat pour la course présidentielle à la Maison Blanche contre les démocrates dont Hillary Clinton et Barack Obama sont les principaux adversaires des républicains à la Maison Blanche car M. Eliott Spitzer était le gouverneur de l’état de New York et qui était républicain.

    Mais je crois que Barack Obama gagnera sûrement plus de points face à Hillary Clinton et son plus proche adversaire républicain qui est M. John McCain.

  12. C’est une erreur car M. Spitzer est démocrate.
    Dans une élection, tout incident est exploitable. J’imagine les adversaires d’Hilary Clinton qui peuvent suggérer qu’elle choisit mal ses appuis en citant l’exemple de Spitzer.
    Mais bon, j’admets que c’est un dommage collatéral secondaire.

  13. Donc,ça va favoriser Barack Obama et John McCain d’abord ?

  14. Déjà, mes « convictions » politiques étaient: La droite ( non aux divorces, aux gais, oui aux armes et guerre ) me donne des frissons, La encore-plus-à-droite ( puritanisme à outrance, racisme dissimulé ) me donne des nausées !

    L’événement « Spitzer » me conforte encore d’avantage dans ces élans.

  15. @ Sylvain : en tout cas, ça ne va pas aider Hillary Clinton. Dans une bataille aussi serrée, chaque vote compte et les ultra puritains qui vont se détacher de Clinton à cause de cette incident sont des voix en moins pour les élections primaires, profitant à Obama.

    @ Daniel : je n’ai plus la nausée à propos de la politique aux Etats-Unis car je me suis fait une raison, mais la réalité est bien moins édulcorée que les médias nous laissent entrevoir.

  16. Robert : Tromper sa femme = péché par actions
    Regarder un film porno = péché par pensée

    La différence ou se trouve-r-elle ?

    La différence c’est toi qui ne veut pas la faire. Ou plutôt ta religion. Personnellement, je trouve choquant que tu viennes nous faire la morale, en nous imposant tes idées de catholique pratiquant, nous laissant croire que c’est une vérité absolue.

    Je suis pour la liberté de chacun. Qui n’a jamais regardé un film porno ? Tu fais du mal à qui quand tu en regardes un ? Qui n’a jamais eu une aventure avec une autre personne que son conjoint ?

    Avec des propos comme ça, cela sous entend : Aucune relation sexuelle avant le mariage, et seulement pendant celui-ci avec toujours le même conjoint… Personnellement je ne crois pas qu’il y est du mal à se faire du bien !

    Après chacun est libre d’agir avec sa conscience, et suivant les règles que lui impose sa religion. Mais cela doit rester un choix personnel.

    Je ris quand je vois que les hommes politiques américains sont montré du doigt parce qu’ils ont eu une aventure extra-conjugale… On n’a pas de leçon à leur donner, ni les français ni les américains.

    Là ou je ris moins, c’est que Eliot Spitzer serait client de prostituées de luxe.

    Parce qu’autant je suis pour la liberté sexuelle des hommes et des femmes, autant payer pour avoir des relations sexuelles, c’est entretenir l’esclavages de certaines femmes et soutenir les proxénètes. Et quand on est un homme politique : Donc qui se veut défenseur des droits de chacun, on doit montrer l’exemple.

  17. Euh…

    Personnellement, je trouve choquant que tu viennes nous faire la morale, en nous imposant tes idées de catholique pratiquant

    Sur ce coup, Robert ne fait aucune morale : il exprime son opinion, comme tout le monde, et il faudra m’expliquer comment on peut imposer quoi que ce soit en postant un commentaire dans un blog !

    La fidélité est un choix et je ne vois pas en quoi il est choquant de l’exprimer.

    Après, on met côte à côte :

    Qui n’a jamais regardé un film porno ? Tu fais du mal à qui quand tu en regardes un ?

    et

    payer pour avoir des relations sexuelles, c’est entretenir l’esclavages de certaines femmes et soutenir les proxénètes.

    Quelques informations :

    1/ Le quasi-esclavage est fréquent dans le porno, surtout avec les surenchères actuelles concernant les « performances » qui sont demandées aux actrices et acteurs. Donc consommer de tels films est favoriser cet esclavage.

    2/ La prostitution n’est pas l’apanage des femmes. Les prostitués homme sont nombreux et ne vivent pas tous au paradis.

    3/ La prostitution est diverse et certaines formes qu’elle prend n’ont vraiment rien à voir avec l’esclavage, même si celui-ci existe (escorts indépendantes, semi-pro arrondissant simplement leur fin de mois et ayant par ailleurs une vie équilibrée, etc).

  18. Médor : Alors on a pas la même conception de la morale.

    Venir me dire : C’est un péché… Pour moi cela veut dire : « Oui il faut pas le faire, vous allez finir en enfer »… Et c’est faire la morale à mon sens. Dans la mesure ou c’est culpabiliser ceux qui te lisent ou t’écoute.

    Ok, avec toi, l’esclavage doit exister dans le monde du X. Mais enfin, à ma connaissance les acteurs le font en pleine connaissance de cause. Personne ne les oblige, pas comme dans le proxénétismes ou une femme peut tomber (ou un homme) peut y tomber et se retrouver pigier facilement.

    Quand une femme le fait de son plein gré, pour le fric, c’est son choix ! Je ne vais pas la blâmer.

    Par contre, que Robert prône la fidélité me dérange pas, dans la mesure ou il parle pour lui. Ce qui me dérange c’est de dire : « L’infidélité est un péché.

    C’est une affirmation tirée de la religion. Et j’entends qu’il respecte mon droit à ne pas m’infliger ses convictions comme des « vérités ». Jusqu’à preuve du contraire, aucun pratiquant à ce jour est venu me prouver ce qui est bien et ce qui est mal.

    A lire son billet Comment lutter contre la transmission du SIDA je suis surpris de son manque de tolérance !

    Mais nous en resterons là ! On aura l’occasion un jour de débattre sur la religion sur un de mes billets 😉

  19. Relis le post de Robert, il dit juste que dans la religion catholique, l’infidélité est un péché. Il ne prône rien du tout.

  20. Au temps pour moi Médor. Effectivement j’ai lu en diagonale :( Et forcément l’écran en diagonale c’est pas aisé pour bien comprendre.

    Désolé Robert. La prochaine fois je lirais (le billet et les commentaires) deux fois avant de répondre.

  21. Geoffrey je ne prône rien du tout !

    Tu es libre de penser et de faire ce que tu veux ¨!

    Mais je confirme que pour un catholique l’infidelitè est un pèchè.

  22. Robert je me suis excusé… Il faut faire quoi de plus ? Un billet de flagellation ? J’aurais bien supprimé mon commentaire, mais vu que Médor avait répondu, j’allais pas supprimer ses réponses aussi, et si je laissais seulement ses réponses, cela n’aurait rien voulu dire :)