Logo Adicie.com

Le poids des mots…

Par • 25 février 2008 • Catégorie: Politique

Le revers de la médaille de tous les moyens de communication d’aujourd’hui, tel que la télévision, les téléphones portables qui font caméras, c’est bien que l’on peut à tout moment se retrouver sur le web.InsultesS’il fallait encore un autre exemple aujourd’hui c’est bien l’altercation de Nicolas Sarkozy avec un visiteur lors de sa visite au salon de l’agriculture. Qu’on retenu les médias de son discours d’une heure lors de l’inauguration ? Seulement le moment ou un visiteur ne souhaitant pas lui serrer la main lui a dit : « ah non tu me salis » le président de répondre : « Pauvre con « , le visiteur : »Ah non Touche-moi pas » et le président : « Casse toi alors pauvre con ».

Je ne cautionne pas les propos de ce visiteur. Nicolas Sarkozy était au salon de l’agriculture en qualité de Président de la République. Le personnage représente la France. Que l’on est voté ou pas pour lui, que l’on soit pour ou contre l’homme, on doit respecter la fonction qu’il représente. Je trouve inapproprié la réaction de ce visiteur. S’il n’avait pas envie de rencontrer le président, il pouvait se fondre dans la foule et laisser sa place.

Par contre, je ne comprend pas la réaction du Président de la République. Il représente tous les français donc forcément pas seulement ceux qui ont soutenu sa candidature. Donc dans la masse, des personnes qui ne sont pas d’accord, ni avant ni après avec ses idées.

En tant qu’homme je veux bien excuser son dérapage linguistique. Qui n’a pas envoyé paitre quelqu’un dans un excès d’humeur ? Mais en qualité de Président de la République il faut qu’il ménage son langage ! C’est malheureusement ce genre d’incident qui ne va faire remonter sa popularité dans les sondages. D’autant, que ce n’est pas la première fois qu’il se laisse aller… Répondre à des insultes par : « Allez descend, si tu crois que c’est en insultant que tu vas régler le problème des pécheurs… Allez descend… Viens, viens »…

Idem, dans ce cas, insulter le Président de la République n’est pas normal, et mérite sanction. Mais répondre en tutoyant la personne, c’est un comportement de « banlieue ». Tout le monde a droit au respect. Surtout, et j’insiste, soit on vit dans un pays et on respecte la fonction du Chef de l’état, soit on s’en va ! Mais il est anormal qu’en tant que président qu’on souhaite remettre les cours d’instruction civiques à l’école, que l’on ne montre pas l’exemple. Certains trouvent normal qu’un professeur soit sanctionné parce qu’il giflé un élève, et ne s’insurgent pas que le Président de la République ne garde pas son calme.

Dans les deux cas, j’aurais trouvé normal que les forces de l’ordre interviennent pour mettre au frais au moins pendant 24 heures les deux personnes qui se sont permis d’insulter le président dans l’exercice de ses fonctions. Or il n’en a été rien. Pourtant, dans les matchs de foot, les « houligans » sont sanctionnés s’ils dérapent et insultent les joueurs. Alors la fonction Présidentielle est moins respectable que celle des joueurs de football ?

Les moyens de manque pas aujourd’hui pour savoir qui a dit quoi, et quand ! Ces aventures sont déplorables car elles occultent tout le reste de la visite, et les discours qui ont été fait.

Il est tant que les leçons de morale et de respect soient de nouveau enseigné à l’école. Mais, il faut aussi que le Président de la République montre l’exemple. Répondre à l’insulte par l’insulte n’est pas une des meilleures façons de se faire respecter. Inviter au dialogue est certainement plus approprié. Je sais qu’il est difficile quelquefois de ne pas aller à la facilité, mais dans les deux cas, il aurait mieux valu pour l’image du Président de répondre : « Vous n’êtes pas d’accord avec moi, je vous invite à venir vous exprimer devant moi calmement, et je vous écouterais. » Dans les deux cas cités, je pense que les personnes qui ont insulté Nicolas Sarkozy n’avaient rien dans le pantalon pour oser venir dire en face ce qu’elles lui reprochaient. Car l’insulte est gratuite, elles savaient en agissant comme ça « qu’elles deviendraient la vedette du moment ».Et là, elles ont réussi leur coup. Ni plus, ni moins.

Elles, elles ont réussi, et lui a échoué car au final, on ne parle que de son écart de langage au lieu de parler de ses discours !

70 reponses »

  1. Je partage l’analyse de Geoffrey sur le fond !

    Le Président SARKOZY aurait pu faire preuve de plus de retenue, mais il ne semble pas que cela soit dans son caractère.

    Sa réaction face à l’insulte est au niveau de celui qui l’a formulée et à mon avis ne méritait rien d’autre !

    S’il s’est abaissé à répondre lui-même par une insulte celle-ci aura eu au moins le mérite de montrer à l’intéressé toute la considération qu’il lui portait, il pourra rentrer chez lui et être la risée des gens. Se faire « claque le bec » par le Président c’est devant tout le monde c’est pas courant!

    J’ai entendu dire aujourdh’ui qu’une personne avait été traité Le Président CHIRAC de « Connard » qu’il aurait répondu « Enchanté ! moi c’est Chirac  »

    Ce n’est pas le même style mais le résultat est le même !

  2. Bonsoir,

    Alors… Je ne suis pas d’accord que le visiteur insulte Nicolas Sarkozy, ce qui est logique. Mais franchement quand je vois la vidéo, le comportement du président est hypocrite et monté.

    Regardez le visage de Nicolas Sarkozy au moment ou il parle au visiteur. Et après une fois la phrase « Casse toi alors pauvre con »
    Et là, il relève la tête et : Ho,ho merde une caméra ! Allez un petite rire et le souri au lèvre…

    Petite correction dans ton texte Geoffrey. Surement un coquille mais ça change tout le sens de la phrase :)
    => a dit : “ah non tu me salis” le président de répondre : “Pauvre con “, le visiteur :”Ah non Touche-moi” et le président : “Casse toi alors pauvre con”.
    – Touche-moi : Alors que le visiteur a dit « Touche-moi pas »
    Rien de grave, mais si il demande au président de le touche c’est d’autant plus bizzare ^^

    Il est pas complètement débile 😉 . Il sait très bien que si il fait des bains de foules a un moment ou un autre il va se faire gicler par quelqu’un. Même si c’est pas normal la preuve en image que des personnes le font. Alors, avant d’aller se lancer tout sourire dans la foule.
    Il devrait y songer 5 minutes à l’hypothèse d’une tel réaction. Et ne pas répondre par la violence.

    Pour le reste je suis d’accord avec toi Geoffrey. Merci et Bravo.

    Olitax-

  3. coquille corrigée (et ton lien mis en  » a href  » ) merci 😉 Heureusement que tu l’as vu avant Papy Dico sinon il m’aurait encore sauté à la gorge.

    Tous les hommes politiques se font insulter lors des séances de poignées de mains. Comme je viens de cesser de vouloir absolument que le président prenne plus de bienséance avec sa fonction, je vais l’analyser autrement.
    En fait, on peut résumer le style politique avec certaines réparties telles que celle de Sarkozy.
    Dans une situation similaire, les présidents vont répondre différemment.
    De Gaulle va passer à la main suivante en restant indifférent à l’affront.
    Chirace va répliquer « enchanté, moi c’est Chirac »
    Et Sarkozy va aboyer « casse toi alors pauvre con »

    Un comportementaliste pourrait en dire plus que moi, mais ce qui frappe c’est surtout la vitesse de la réplique de Sarkozy. L’autre détail marquant est le sourire affiché pendant la scène, qui est en contradiction totale avec la teneur des propos.

    Pour finir, le « touche-moi pas » est absolument magnifique. Papy Dico doit se pendre à l’heure qu’il est :)

  4. >>Dans une situation similaire, les présidents vont répondre différemment.
    >>De Gaulle va passer à la main suivante en restant indifférent à l’affront.
    >>Chirac va répliquer “enchanté, moi c’est Chirac”
    >>Et Sarkozy va aboyer “casse toi alors pauvre con”

    Hihi très bien vu! Je les vois tout à fait dans ce genre de situation réagir de la sorte 😀

  5. Et oui, seul Sarkozy réagit bêtement… pour changer :)

  6. Revenons aux sources.

    1/ Le visiteur, contrairement à Sarko, a payé sa place pour visiter le salon. De là, il n’a pas à s’écarter plus que ça devant le cortège présidentiel. Il a le droit d’être là où il est.

    2/ Les privilèges du Président ne l’autorisent pas, à ma connaissance, à toucher les gens contre leur gré. Le premier « touche-moi pas » est parfaitement légitime ; le tutoiement, rappelant non sans charme l’usage romain, n’a rien d’irrévérencieux : il vise à remettre le palpeur à sa place.

    Ainsi, la querelle commence vraiment au premier « casse-toi » de Sarko, qui se croit tout permis et a du mal à comprendre que son contact physique puisse être écoeurant pour ceux qu’il trahit et arnaque quotidiennement.

    3/ Il était quand même assez amusant de voir un nain à gros cul employer un langage aussi viril… entouré de ses gardes du corps ! Si c’est « l’homme » qui parle, il ne l’ouvre que protégé comme le Président !

    4/ Le problème n’est pas la grossièreté dont fait preuve Sarko. Cette vulgarité est caractéristique des nouveaux riches et n’a rien de très neuf. Je la préfère, et de loin, à des commentaires pédants et parigocentriques assimilant le tutoiement à un comportement de banlieue (au PS, tout le monde tutoie tout le monde par exemple, même en plein centre ville).

    Non, le problème, c’est plutôt le mépris que Sarko se croit obligé d’afficher quand il croise quelqu’un qui ne lui lèche pas les bottes. Ca aurait été la même chose s’il avait exprimé ce mépris de manière courtoise. Heureusement que je conchie ce pauvre type autant qu’il vomit tous ceux qui ne veulent pas se laisser tripoter par ses paluches dégueulasses, sinon j’aurais été vexé !

  7. MEDOR

    Ton pseudo te correspond bien, tu aboies, tu mords, tu juges, tu insultes !

    Tu fais pitié !

    Ca vole bas ! très très bas

  8. Hum en effet la fonction de président ne doit pas être insulté seul les lâches le font,quand au président certes il ne devrai pas répondre par des insultes (d’ailleurs la réponse de Chirac est géniale), mais M. Sarkisy n’est pas un président comme les autres, quand à ceux comme moi qui ne sont pas d’accord avec lui, et ben on s’incline c’est la démocratie non.

    Bref pour résumer, y a toujours des petits cons, et on a un président particulier pour encore 4 ans.

  9. La démocratie, c’est qu’on est obligés de se laisser toucher par le Président même quand on veut pas ? C’est qu’on est obligés de s’écarter quand il passe parce qu’il a la priorité ? C’est qu’on a pas le droit de lui dire « touche moi pas » quand il a des prétentions tripotassières ? C’est qu’on peut se faire traiter de con par un nabot qu’on n’a pas le droit de foutre au tribunal ???

    Ca vient pas de Sarko, la dérive monarchique. Ca vient de tous les serviles qui confondent respect et flagornerie.

  10. Ah j’oubliais :

    tu aboies, tu mords, tu juges, tu insultes !

    Tu fais pitié !

    Ca vole bas ! très très bas

    Tu es gentil de me décrire ainsi mais c’est prématuré : je ne suis pas encore Président !

  11. Si j’avais su que mon billet aurait eu tant de réactions, je serais resté à la maison hier soir…

    Lisez-bien mon billet : Je dis seulement qu’il faut respecter « Le Président de la République » et qu’en retour il doit « respecter tous les français ».

    Médor : Je ne dis pas que l’on est obligé de serrer la main au Président… Mais la personne qui a payé son billet, a très bien vu le président arriver. Si elle ne voulait pas l’approcher, il lui était facile de se fondre dans la foule un peu plus loin.

    Quand tu insultes le Président tu insultes tous les français. Quand le Président répond il parle au nom de la France (donc de tous les français).

    Il est évident que ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir le sens de la répartie comme l’a fait Jacques Chirac en son temps. Je me souvenais pas de cette anecdote, mais je trouve effectivement la réponse assez géniale. :)

    Si cela avait été lors d’un déplacement privé, je n’aurais pas fait de billet.

    Qu’elle image donne-t-on aux enfants si des personnes insultent le Président et que celui-ci répond de manière peu courtoise ? Qu’il faut répondre à l’insulte par une insulte ? A la rentrée des classes quand on leur apprendra l’éducation civique, ils vont se faire un plaisir de dire aux professeurs : « Oui mais et le président ? Il peut lui insulter les gens et nous on doit rien dire ? »…

    Non, autant je me répète, on doit respecter la fonction, autant je n’approuve pas la réplique du Président. Il n’y a pas pire affront que de dédaigner une insulte. Il n’aurait pas répondu, cela aurait été plus cinglant pour l’insulteur que d’obtenir une réponse.

    On a fait tout un drame de la réaction de Zinédine Zidane lors de la coupe du monde, mais là il faudrait trouver normal qu’un citoyen et un Président de la République en arrivent aux mains ? (Parce que lors de sa visite aux pécheurs, c’est tout de même ce qu’il a dit à la personne qui l’a traité : « d’enculé »… Sa réponse était : « Viens descend si tu es un homme »…)
    C’est tout de même le genre de réponse que l’on fait pour s’expliquer avec les poings généralement non ?

    Olitax : Merci pour la coquille… Et merci à Laurent d’avoir corrigé. Le billet a été fait rapidement, et j’ai beau me relire parfois des corrections passent à l’as :)

  12. L’insulte est faite pour provoquer, ne pas y répondre peut dans certains cas être plus cinglant c’est vrai, mais aussi passer pour un lâche.

    Je ne crois pas que notre Président soit un lâche !

    Il a désacralisé la fonction sans soute un peu trop !

    Mais soyons francs !
    En quoi est-il si différent des 60 millions de Français qu’il représente ?

    Nous sommes nous Français un peu compliqué, nous voudrions tout et son contraire !

    Je crois que le Général avait raison lorsqu’il disait :

    « Les Français sont des veaux »

  13. Dion, comme je le dis dans mon billet… En tant que Nicolas Sarkozy : Homme je peux comprendre sa réaction. Si cela c’était passé lors d’un déplacement à titre privé, dans ces conditions il est un homme comme tout le monde.

    Là, c’est un déplacement en tant que « Chef de l’état »… La nuance est importante. D’ailleurs, il vient de faire son mea cupa

    Pour faire la différence, pour moi quand il se déplace de manière officielle c’est : « Le président de la république »… Quand il voyage à titre privé en Egypte : C’est Nicolas Sarkozy. (Même si on ne peut pas lui enlever l’étiquette de chef de l’état Français).

    Pour prendre un autre exemple, un militaire gradé ne va pas se battre avec un homme de troupe lorsqu’il est en tenue… Il dira : « On se met en civil et on s’explique avec les poings ». Là , il n’y aura plus de rapport de hiérarchie, on devient deux hommes à égalité. 😉

    Donc, cela se serait passé pendant la campagne électorale, je n’en aurais pas parlé… Vu que pendant ce laps de temps, c’est : « Monsieur tout le monde »… Donc, que les politiques soient insultés ou insultent cela ne me dérange pas, bien que l’on peut deviner leur caractère dans ce genre de situation.;)

  14. Bien reçu

  15. Quand tu insultes le Président tu insultes tous les français. Quand le Président répond il parle au nom de la France (donc de tous les français).

    Et quand le Président fait caca, c’est tous les Français qui font caca ? Je comprends pas qu’on puisse écrire des trucs pareils à notre époque. Le Président a un mandat, des pouvoirs pour le remplir et point barre. Chacun lui donne le respect qu’il souhaite, de mon côté c’est zéro. Si tu te sens insulté en tant que Français quand le Président se fait insulter, que veux-tu que je te dise, c’est ton problème.

    Remarque, si tu arrives aussi à jouir quand il se fait sucer par sa grande brune, après tout, tu n’es pas le plus malheureux des hommes !

    Qu’elle image donne-t-on aux enfants…

    J’adore quand les enfants arrivent dans la conversation. En général, c’est des arguments qui se retournent comme des chaussettes. Là, sur le même ton, on peut ânonner « Quelle image donne-t-on aux enfants en ne rabattant pas leur caquet aux nains bouffis d’orgueil qui croient que leur position leur donne la toute-puissance ? » et on est bien avancés.

    Pour prendre un autre exemple, un militaire gradé ne va pas se battre avec un homme de troupe lorsqu’il est en tenue

    SI tu as la nostalgie des rapports de type militaire dans la vie civile, je te suggère de t’expatrier dans les quelques juntes qui parsèment encore notre jolie planète. Tu pourras y respecter tout ce qui exerce de la fonction plus ou moins importante tant que tu veux, tu n’auras pas le choix et les autres non plus et tu pourras et t’écarter veulement sur leur passage tous les jours. Ici c’est la France et ceux qui se la pètent trop se font encore régulièrement chier dessus (certes trop fréquemment par ceux qui voudraient se la péter à leur place, mais c’est quand même mieux que rien).

    Pour finir sur une note optimiste, je note que ce pauvre Sarko a publiquement reconnu avoir été lamentable. Je me marre en imaginant la tronche de tous les lèche-bottes qui s’étaient cru obligés de dire qu’il avait bien fait ! Encore une belle couleuvre à avaler pour cette bande de clowns, bon appétit !

  16. COUCOU!!! c’est Papy Dico, pour faire avancer le « Schmilblik »…
    Merci Laurent de parler de moi en ces termes… mais je n’ai sauté à la gorge de personne…
    2/ OLITAX qui a le « souri au levre », je ne l’ai pas attaqué…lui…mais je saute souvent sur mon
    dico, pour chercher les mots « bizarres »
    NON, Laurent je ne me suis pas « pendu » mais PERDU, dans tous ces commentaires
    A +

  17. Hihi Papy Dico, ne t’offusques pas; c’était simplement une boutade car je trouve tes interventions plutôt sympathiques.
    Tu es le grand chevalier blanc de l’orthographe sur Internet. C’est une noble cause, mais elle est vaste !

  18. Le poids des mots… voilà la solution!!!
    Je suis arrivé au moment où cela devenait « LOURD »
    Aussi, j’ai « jonglé » pour détendre l’atmosphère, tu connais le problème du pont qui ne
    supporte pas plus qu’un homme et UN bagage….
    Le « jongleur » est passé avec 3 bagages…en jonglant…
    Comprend qui veut… (ou qui peut)
    Bonne nuit les petits…
    Papy

  19. Merci pour ta bonne humeur désinvolte.
    Surtout ne change pas !
    Bonne nuit à toi

  20. Merci… j’ai bien dormi…
    Ce matin à le télé, on parlait de bonne cuisine, celle qui reveille les « papilles »
    et Papy Dico a dit : pas la peine de réveiller Papy, c’est fait depuis 7 heures ce matin…
    Bonne journée à tous et si les « mots » sont lourds (le poids…) allégeons-les par de « bons
    mots » , ce qui ne changera rien….mais nous fera découvrir un peu, le « bon côté » des choses.
    à+

  21. « Mais répondre en tutoyant la personne, c’est un comportement de “banlieue”. »

    Quel cliché !!! Quelle stigmatisation de la banlieue.

  22. PAPY « Banlieue » ???
    Je suis de la « banlieue » de Lyon !!!
    Laurent, si je t’ai tutoyé , c’est TOI qui a commencé!!!
    Je blague… Florence fait son commentaire « après la bataille » d’hier, mais, Dieu merci,
    les esprits semblent calmés…et son commentaire arrive après ma tentative de « noyer
    le poisson »!!! Avec mes neuf petits-enfants, à Noël, par exemple je fais pareil…
    Papy elle m’agresse!!!
    réponse: et pourquoi pas elle t’a Turquie???
    c’est bête, mais ça vaut son pesant d’or…pour moi, en tout cas!

  23. Sacré Papy Dico ! A c’est bien d’avoir un lecteur qui amène « un peu de fraicheur dans ce monde de brute » :) (Avant que l’on m’agresse… C’est un slogan publicitaire)… C’est vrai que cela fait du bien à lire.

    J’aime le dialogue quand il est constructif, argumenté et non vulgaire ! Donc, je n’ai pas répondu, et je ne répondrais pas, à certains messages, mais je les ai lu. Vu que je ne suis pas chez moi ici, je me retiens, j’ai pas envie de voir ce blog partir dans la boue.

    Mais contrairement au dicton : « Qui ne dit rien consent », j’ai mon opinion sur certaines réactions… Et comme dirait Florent Pagny : « On ne m’enlèvera pas ma liberté de penser » 😉 .

    PS : J’espère n’avoir pas fait de fautes, sinon Papy Lyonnais va pas me mettre une bonne note :(

  24. Je lis ce blog régulièrement et c’est la première fois que j’ai eu ‘besoin’/’envie’ de poster un commentaire …
    Il me semble que l’analyse globale de ce que je lis ici est toujours assez objective (bien que parfois éloignée de la mienne) et finalement n’appelle pas de commentaires de ma part.

    Cette fois, ta remarque Geoffrey, (concernant l’assimilation du tutoiement à la banlieu) m’a interpellée dans le sens où la banlieue est déjà bien assez stigmatisée pour ne pas lui assimiler ce genre de comportement.

    Il n’y avait aucune agressivité dans mon commentaire et je n’ai pas posté hier, car l’ambiance me paraissait bien trop survoltée et mon commentaire n’aurait fait qu’alimenter un « débat » houleux. Bien que je sois très proche du fond de la pensée de Médor, je regrette la forme employée et déplore toute cette agressivité.

  25. out :
    @ papydico , je suis moi aussi de Lyon … 😉

  26. Mais non les esprits ne sont pas calmés ! Là, on a un joyeux rédacteur qui explique qu’il aurait trouvé normal que les forces de l’ordre interviennent pour mettre au frais au moins pendant 24 heures les deux personnes qui se sont permis d’insulter le président dans l’exercice de ses fonctions

    On apprend ainsi que le serrage de paluches et le bain de foule font partie des fonctions présidentielles (je suis curieux de connaître le texte officiel qui indique cela) et que l’enfermement est une réponse préconisée à quiconque se permet de dire des gros mots que Sarko, lui, a le droit de prononcer en toute impunité.

    Admettons (c’est pas facile, je sais, c’est juste pour les besoins du raisonnement). Dans ce cas, quel est le sort à réserver, en toute justice, à celui qui insulte tous les banlieusards du pays en expliquant que le tutoiement est un comportement vulgaire dont ils sont, de par leur habitat, forcément coutumiers ?

    Ou alors, Geoffrey a simplement voulu nous rappeller que Sarko venait de Neuilly, banlieue dont les habitant sont notoirement connus pour la grossièreté des mots qu’ils emploient et la verdeur de leur langage ?

  27. je regrette la forme employée et déplore toute cette agressivité.

    Qui est le plus agressif ? Celui qui dit caca nichon ou celui qui veut foutre en cabane une personne dont le crime est de dire « touche-moi pas » et « tu me salis » ?

  28. 25-Florence:
    Je suis Fidesien, et sur les 9 petits-enfants 4 sont Parisiens (centre ville)
    si ma conversation vous plait, j’autorise Laurent le « Patron » à te (ou vous)donner l’adresse
    « mail » ça dérangera moins les autres qui veulent continuer à « se mordre » …quoi que…
    à + bonne sieste à TOUS…

  29. Même si je préfère les interventions de Papy Dico qui sont plus fraiches et apportent une note d’humour que j’aime bien 😉 … Contrairement a ce que j’avais annoncé, je vais répondre … Mais sur ce billet ce sera la dernière fois… Car, comme déjà dit : « Je ne suis pas chez moi, et je respecte trop Laurent de m’avoir ouvert sa tribune pour ne pas lui pourrir son blog ». Mais comme je pense qu’il y a une incompréhension je préfère éclaircir le débat.

    1 – Le mot « banlieue » a été mis entre guillemets … dans mon article : Ce n’est pas un hasard. Désolé si cela a amené à une incompréhension pour certains, mais j’ai fait l’article en 10 min, parce que je trouvais que le débat devez être ouvert, et j’ai cogité, voire discuté avec mon conjoint pendant 24 heures de ce fait. Donc, je n’ai pas trouvé de mot plus approprié pour désigner un langage « peu châtié »…

    Je ne suis pas né dans un quartier bourgeois tel que Neuilly sur Seine… Mais cela ne m’a pas empêché de recevoir une certaine éducation que j’essaie de transmettre car elle me semble appropriée. Du style : « On ne peut pas tous être d’accord, mais il faut savoir respecter celui qui a des opinions différentes des siennes »… Et c’est pour cette raison (que j’essaie dans la mesure du possible, de répondre gentiment à tous ceux qui répondent à un de mes billets 😉 Et oui, on ne se refait pas.

    En l’occurrence Florence pour moi l’incident est clos.

    Par contre Médor, je trouve surprenant que vous n’ayez pas réagi quand un professeur se retrouve au tribunal quand il a giflé : 1 élève alors qu’il a une carrière de 30 ans… Suite à une insulte d’un élève, et ce qui m’a surpris c’est que vous dites : Remarque, si tu arrives aussi à jouir quand il se fait sucer par sa grande brune, après tout, tu n’es pas le plus malheureux des hommes !

    J’en conclus que le sens de mon message vous a échappé :

    – On respecte la fonction
    on peut ne pas respecter
    – l’homme

    Il y a une différence à mes yeux.

    Et personnellement je préfère les « fellations » que de « me faire sucer »…. A mes yeux, je me fais sucer par une professionnelle, mais je me fais faire une fellation par ma conjointe. Et cela fait une sacrée différence ;)… (Pour détendre l’atmosphère, je dirais qu’avec ces mots Laurent va encore être spammé par les sites de la pilule bleue magique … mdr )

    Donc, mon titre était bien approprié : « Le poids des mots… » 😉

    Si je vous traite « d’imbécile » cela aura un autre sens que si je vous traite de « connard » non ? (là c’est juste pour l’illustration, n’y voyez pas une quelconque une insulte de ma part 😉 )

    Pour conclure : Je dirais, on ne peut ne pas être d’accord avec billet… Si je prend du temps pour les rédiger c’est justement pour avoir des avis différents. Je n’ai pas la science infuse et je n’entends pas imposer mon avis… Seulement m’ouvrir au dialogue, et éventuellement me faire changer d’avis. Mais quand les réponses sont trop « arbitraires » (et là je mets encore des guillemets), et tentent sans argument à mon sens de faire dévier le débat, je préfère m’astreindre de répondre. Ce n’est pas à moi de supprimer les commentaires qui me déplaisent, je suis CONTRE la dictature !

    Personne ne s’insurge qu’un journaliste (voir plusieurs), se retrouve devant un tribunal parce qu’il a publié une vérité (Je pense à Guillaume Dasquié) ou à l’autre pingouin avec son faux SMS… Alors que l’on ne respecte pas la « Fonction Présidentielle ».

    Je ne suis pas partisant de Jean Marie Le Pen (loin de là), mais si cela avait été le président que les Français ai choisi ma position aurait été la même. Quoique dans ce cas, je ne posterai pas de France… 😉 Mais au moins j’aurais assumer mes convictions : Soit j’accepte le choix de mes compatriotes, soit je quitte le pays. Je préfèrerai mourir de faim dans un autre pays que de subir une dictature que je n’aurais pas choisi… Et croyez moi, au deuxième tour des présidentielles qui a mit « Chirac/Le Pen » en balance, j’étais prêt a rester dans le pays ou j’étais si Jean-Marie avait été élu (Bien qu’étant à l’étranger, j’ai voté tout de même).

    Au contraire, tant qu’il y aura des sites accessibles en France qui permettent à chacun de s’exprimer vous m’en verrez le premier défenseur.

    Voilà, je tenais à m’exprimer pour ne pas faire fuir les personnes qui prennent de leur temps pour réagir, tel que Florence ou Médor… Même si certains propos me choquent… Mais comme dirait Thierry… On ne peut pas plaire à tout le monde 😉 (J’ai un doute…C’est bien Thierry Ardisson, ne me dites pas que c’est Fogiel… Vous allez me traumatiser :) )

  30. Donc, je n’ai pas trouvé de mot plus approprié pour désigner un langage “peu châtié”…

    Dans ce cas il faut chercher encore. Quand on prétend écrire pour être lu, travailler un brin son vocabulaire est le minimum de respect pour les lecteurs. Je te suggère l’achat d’un dictionnaire des synonymes et d’un dictionnaire analogique. La participation à un atelier d’écriture, afin d’acquérir les techniques rédactionnelles de base, serait bien entendu un plus, mais il faut être un peu motivé.

    J’en conclus que le sens de mon message vous a échappé

    Forcément, si je ne suis pas d’accord, c’est que je n’ai pas compris !

    je suis CONTRE la dictature !

    Bravo, je suis impressionné par l’expression d’une opinion aussi forte ! J’espère quand même que tu as bien mesuré tes propos ainsi que les risques que tu cours en osant prendre position de manière aussi ferme, au nez et à la barbe des dictateurs et de leurs amis ! C’est vraiment très courageux ! Es-tu aussi contre la misère et contre la famine ?

  31. Là c’est sur, c’est ma dernière réponse à Médor… Voir ma dernière intervention ici si c’est le souhait de Laurent (Bourelly) de faire un blog médiocre !

    Désolé Laurent (Bourelly), mais ce n’est pas dans mes idées de répondre à ce genre de personnages qui dévaluent plus qu’ils n’apportent quelque chose à mon sens !

    En fait Médor : Vous ne savez qu’aboyer… Donner des leçons c’est bien, mais donc mettez vous à l’oeuvre ici ou ailleurs, et ayez le courage de vos opinions.

    Vous n’êtes pas comptant d’être en France ? Et bien partez donc vous exiler dans un paradis fiscal… Il y a certainement des endroits plus sympathiques au niveau fiscal que la région ou vous êtes actuellement !

    Papy Dico, je compte sur vous pour apporter un peu de fraicheur, car là vraiment certains commentaires de ce billet me font vomir.

  32. Eh bien, il n’a pas fallu gratter longtemps pour passer de

    cela ne m’a pas empêché de recevoir une certaine éducation que j’essaie de transmettre […] On ne peut pas tous être d’accord, mais il faut savoir respecter celui qui a des opinions différentes des siennes

    à

    En fait Médor : Vous ne savez qu’aboyer […] vraiment certains commentaires de ce billet me font vomir.

    Merci pour cette splendide volte-face ! Comme quoi respecter les propos des autres, c’est beaucoup plus facile en théorie qu’en pratique, pas vrai ?

    En est-il de même pour toutes les autres grandes opinions dont tu fais état ?

  33. Bon je ne veux pas jeter d’acide sur les jeunes vierges mais la ça deviens lourd.

    Médor : En effet moi je trouve vos propos plutôt insultant, tout comme Geoffrey je respecte votre point de vue, mais pas votre manière de l’exprimer. Agresser les gens pour faire valoir votre point de vue n’est pas forcément la meilleur solution. Même si on aime les chiens qui n’a jamais eu envie de flinguer celui du voisin qui gueule tous les jours ?
    De plus à prendre des extraits hors contexte pour leur faire dire ce que l’on veut c’est un jeu très prisé et très facile.
    un petit exemple :
    C’est qu’on peut se faire traiter de con par un nabot qu’on n’a pas le droit de foutre au tribunal ???
    est le minimum de respect pour les lecteurs
    A oui bel exemple que votre prose.
    Et au passage si vos commentaires gênaient tans Geoffrey il pouvais très bien les supprimer. S’il ne l’a pas fait il y a une raison : celle du droit d’expression.

    Geoffrey : Je ne voit pas en quoi vos messages « pourrissent » le blog, ils sont courtois.

    Bref de toute manière nous nous éloignons du sujet.

  34. Forcément, quand des idées dérangent et qu’on n’a pas sous la main les arguments pour les disqualifier, on s’en prend à la forme pour tenter de discréditer l’interlocuteur. C’est classique. Je trouve pas ça terrible, mais chacun fait avec ses moyens…

  35. Moi non plus, je ne souhaite pas plumer d’avantage la blanche colombe mais là s’en est trop

    Ca va de soit que l’on s’en prend à la forme de tes propos, car ne crois tu pas que si ton language et ton lexique était plus soutenu, il nous serez plus facile de respecter ton opinion. Au lieu de ça tu aboie, tu ne fait que t’exprimer vulgèrement.
    De plus, on se sent obliger d’attaquer la forme car tes arguments sont infondés et non structurés, tu t’enfonce tout seul.

    Dans ce cas il faut chercher encore. Quand on prétend écrire pour être lu, travailler un brin son vocabulaire est le minimum de respect pour les lecteurs. Je te suggère l’achat d’un dictionnaire des synonymes et d’un dictionnaire analogique. La participation à un atelier d’écriture, afin d’acquérir les techniques rédactionnelles de base, serait bien entendu un plus, mais il faut être un peu motivé.

    Un nouveau partisan du faite ce que je dit et non ce que je fais.
    Avant d’avancer ce genre de propos tu devrait tout d’abord suivrent tous les conseils que tu prodigue.Car nous retiendrons entre autre l’usage de termes comme sucer qui aurait pu etre remplacer par « fellation », ou bien caca qui aurait pu lui aussi etre remplacer par « va à la selle ». On a l’impression d’avoir affaire à un adolescent attardée qui ne sait pas s’exprimer calmement et sérieusement.
    Tout d’abord, si on veut etre poli on ne dit pas « sucer » et je ne vois en aucun cas un quelconque rapport entre ce debat et ce que fait le président dans sa vie privé, cela n’a rien à voir avec la fonction présidentielle. C’est un argument grossier et infondé. Je vous prie de respecter l’uniforme, la fonction.

    Bref, qu’on lui remette sa museauliere et que l’on revienne au debat initiale car là nous nous s’en écartons.
    Merci.

  36. Tu sais Maxence, si j’ai le choix, je préfère passer pour un adolescent attardé que pour un vieillard avancé.

    Je vous prie de respecter l’uniforme, la fonction

    Voilà une injonction intéressante qui appelle plusieurs remarques.

    Tout d’abord encore une fois, la France n’est pas une junte et le Président de la République n’est pas un général en activité, même s’il est le chef des armée. Il ne porte pas d’uniforme et, aussi étonnant que tu le trouves, l’humble français n’est pas à ses ordres.

    Ensuite, j’ai beau me relire, j’affuble certes ce pauvre Sarko de tous les noms (le plus rigolo est nain à gros cul, mais je l’ai pompé à Cabu, je crois), je ne vois pas bien où j’exprime de l’irrespect pour la présidence elle-même.

    Je vais rattraper ce manque immédiatement : je vomis la fonction encore plus que le crétin qui l’occupe.

    D’une part pour des raisons profondément politiques qu’il serait difficile de développer ici (oui ça fait prétentieux, je m’en excuse, mais là nous en sommes à Je sais qu’il est difficile quelquefois de ne pas aller à la facilité, par Geoffrey lui-même, qui cite aussi Pagny dans le texte, donc je suis très attentif à ne pas faire trop s’élever la débat, ça ne suivrait plus).

    D’autre part pour faire chier les cons abrutis par l’uniforme, la fonction et les titres ronflants, et qui ne seront heureux que le jour où les chiens ne pourront plus aboyer.

    Merci donc à toi, Maxence, de m’avoir rappelé qu’en effet, la fonction présidentielle n’était pas ici autant conchiée qu’elle le mérite. L’oubli est à présent réparé.

  37. Tiens si un argument quand même.

    Rappelons que la vocation de ce joli blog est de dénoncer l’injustice.

    Quand on insulte Sarko, le verdict, c’est un mois ferme minimum : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/312200.FR.php

    Quand Sarko insulte un type, il est intouchable de par son statut de Président.

    Des citoyens logés à des enseignes différentes devant la loi, n’est-ce pas une injustice flagrante ? Ou bien c’est-t-y que vous avez du caca dans les yeux et que TF1 vous suce le cerveau ? (1)

    Voilà pourquoi, par exemple, je gerbe d’une part sur une fonction de Président qui autorise une telle injustice, sur le sinistre gnome qui l’occupe d’autre part car il se sert de cette impunité pour insulter tranquillos les gens.

    (1) Désolé, c’est pas pour être méchant, c’est pour placer « caca » et « suce » dans un post sérieux pour faire parler Maxence, pas mal, non ?

  38. Juste pour donner mon avis sur les bagarres dans les commentaires de blog, je suis le premier oublier de tourner 7 fois ma souris sur elle-même avant de rentrer dans le lard car je ne peux pas modérer au moindre sursaut d’orgueil.
    Du moment que ça ne tombe pas sous la ceinture ou dans la sphère privée, je crois qu’il est toujours possible d’avoir des argumentations musclées, surtout lorsque les sujets s’y prêtent.
    Adicie n’a pas du tout la volonté d’être lisse et je n’ai pas non plus modéré les accusations de racisme qui m’ont été injustement proférées
    Au contraire, il faut débattre avec hargne s’il faut, mais surtout ne pas rester indifférent si quelque chose dérange dans les propos d’un billet ou d’un commentaire.

  39. Et sinon Laurent tu as en stock du rédacteur bien réac comme celui-là, mais un peu moins larmoyant et un peu plus consistant ? Ou alors du bon vieux gauchiste des familles, pourquoi pas mitterrandien soyons fous, pourvu qu’il soit teigneux à souhait ?

  40. Hum je vois que tu aimes l’ironie Medor (enfin si tu ne confond pas avec provocation).
    Bref serais tu masochist
    es ? Non parce la tu cherche vraiment des ennuis, parce que ton dernier commentaire à par provoquer Laurent qui te défendais, ne va pas me faire croire qu’il est en rapport avec le sujet, soit ton président préféré.

    Evidement je ne relève pas l’insulte à Geoffrey, et j’imagine que si l’on était tous assit à une table tu aurais la même audace, parce que moi c’est les lâches et les médisants que je n’aime pas,Hors j’ai comme l’impression que tu appartiens à l’une de ses catégories au moins.

    Bref pour en revenir au débat, les citoyens sont tous logé à la même enseigne judiciaire, mais le président n’est pas n’importe qui, c’est le représentant de la majorité des citoyens (enfin ceux qui prennent la peine de voter) et à ce titre il dispose de certains droits.

    De plus puisque tu m’as l’air Si calé en citation rappelle toi ceci avant d’écrire ton prochain message « d’incitation à la haine »comme dirais un certains proviseur : « Ma liberté s’arrête ou commence celle des autres », Or je ne crois pas qu’insulter M. Sarkosy, l’insulteur lui même, Médor, Laurent, Geoffrey, Maxence ou tous autre personne ne soit vraiment juste.

    Après que M. Sarkosy ai répondu ce n’est pas ce qu’il devait faire en tant que président, mais si le modèle de la société qui refusait qu’on lui sert la main et d’éviter le cortège présidentiel selon les arguments de Médor, avais courtoisement refusé la poignée de main comme toute personne civilisée et au pire en expliquant au président pourquoi, peu être qu’il ferais aussi la Une des médias mais sous un meilleur jour.

    Donc ne venez pas me dire que le type avait tout à fait raison.
    Et ne venez pas me parler de la liberté de pensez et de s’exprimer, je vous renverrais à mon autre loi sur les limites des libertés individuelles faces aux libertés collectives.

  41. Serge : si si je suis même certain que Médor est un provocateur. :)

    Tiens, est-ce que j’ai déjà parlé de la manière dont il faut gérer les cons ? Au lieu que le con vienne te heurter, il faut le laisser glisser. Il faut savoir que nous devons tous gérer notre quota de cons autour de nous. Suivant l’exposition, votre quota peut dépasser 90 %.
    Donc, si à chaque fois que vous êtes heurté par un con, il faut se mettre dans tous ses états, cela va vous causer du tort.
    Ainsi, il faut aller à l’inverse de la nature et laisser glisser le con tel l’eau sur la peau.

    Maintenant, j’invite Médor à laisser Geoffrey tranquille et plutôt venir fighter avec moi sur un de mes billets :) J’ai bien dû écrire un truc gauchiste à un moment ou à un autre :)

  42. c’est le représentant de la majorité des citoyens (enfin ceux qui prennent la peine de voter) et à ce titre il dispose de certains droits.

    C’est quoi ces inventions ? As-tu entendu parler de l’abolition des privilèges ? Et depuis quand un élu ne représente-t-il que ceux qui ont voté pour lui ??? Serge, tu devrais relire un brin la constitution (http://www.conseil-constitutionnel.fr/textes/c1958web.htm), tu sembles plus doué pour l’injure basse que pour l’argumentation sérieuse.

    Ainsi, il faut aller à l’inverse de la nature et laisser glisser le con tel l’eau sur la peau.

    Attention Laurent ! La connerie est protéiforme et se métamorphose sans cesse ! Si on n’agite pas quelques cons de temps en temps pour voir comment ils réagissent, on risque peu à peu de se retrouver envahi par une forme de connerie nouvelle, d’autant plus dangereuse qu’elle n’est pas recensée ! C’est alors que les cons ne glisseront plus, mais s’accrocheront comme l’huître à son rocher !

    Là par exemple, je viens d’en découvrir une que je n’avais pas identifiée, malgrè ma longue expérience : il s’agit de la connerie par appel perpétuel à la politesse et à la courtoisie. Assez vicieuse, car elle permet à la fois de noyer le poisson, de passer pour une personne raisonnable et de faire croire que le mal embouché a, comme il ne s’exprime pas selon les codes de bienséance mis en place par les bien-pensants, tort sur toute la ligne. Le côté faussement bien élevé du machin permet aussi de placer la chose plusieurs fois de suite sans trop passer pour un lourdingue, alors que à force il y a de quoi.

    Donc voilà, les cons changent, il importe de se donner les moyens d’apprécier l’ampleur du mouvement afin de ne pas être pris au dépourvu ; cela se fait en les gratouillant un peu afin qu’ils exposent, par un réflexe (qui lui est immuable) leur connerie toute neuve au grand jour. Il ne reste plus qu’à examiner tranquillos. Ne pas faire trop souvent car c’est contagieux, mais une ou deux fois par an, c’est bon.

    j’invite Médor à […] plutôt venir fighter avec moi sur un de mes billets

    Ca risque pas. Sauf agression caractérisée, je ne pourfends que du Puissant, genre Président ou prétendant Président, au minimum. Ce que prennent les défenseurs de ces gugusses relève du dommage collatéral. Sans déconner, j’ai un standing à tenir.

    Par contre Laurent si t’as un problème avec moi, je te prends quand tu veux, on règle ça entre mecs, à la belote par exemple. Ou aux charades, même, j’ai des couilles, mon pote !

  43. C’est la première fois que j’assiste à une « bagarre » d’enfants (moyenne d’âge: 10 ans)
    sans intervenir… ça m’a donné « un coup de vieux » comme disait une voisine…mais je n’y étais pour rien!!!
    Je ne peux plus compter les fautes de français les mots oubliés….les phrases qui ne
    veulent rien dire… je ne prends la défense de personne!!!!
    Vous êtes tous punis, et Papy n’est pas content…
    C’est dommage d’en arriver là… mais je sais que « je ne suis pas chez moi »…aussi je me retire sur la pointe des pieds… en éspèrant que la « RAISON » l’emportera sur le « CLOCHER »
    à bientôt sur « radio politesse »…
    en attendant, RETOURNEAUCM1.COM là-bas, je me sens plus à l’aise PAPY.

  44. Papy n’est pas content…

    Tiens, tu parles de toi à la troisième personne ? C’est rigolo !

    Concernant le françouze et comme tu sembles attaché à la rigueur de l’expression écrite, je te signale à tout hasard que le premier « e » de « espérer » ne prend pas d’accent (bon c’est pas grave ça, je suppose que c’est une faute de frappe).

    Plus ennuyeux, ta typo est sévèrement défaillante.

    Par exemple, il faut une espace avant un point d’exclamation et quatre points à la suite, ça n’existe pas en français. De même, il n’y a aucune raison pour écrire des mots entiers en capitales. Enfin, l’emploi correct de la virgule te semble étranger (dans ton sabir soit elle manque, soit elle est employée à mauvais escient). La consultation d’un code typographique te serait salutaire, surtout si tu prétends renseigner d’autres personnes.

    J’ose supposer que tu ne commets pas ce genre d’erreur grossière quand tu fustiges les copains sur retouneaucm1.com, tout de même ?

  45. MEDOR tu tires sur tout ce qui bouge ! tu pars dans tous les sens ! tu donnes des leçons à tout le monde !

    Je te laisse méditer sur ce petit poème :

    CONVAINCRE

    Il est toujours prudent,
    De ne pas s’emporter,
    Souvent prendre le temps,
    Chaque fois discuter.
    N’imposez pas vos vues,
    Servez-vous d’hypothèses,
    Vous serez, entendu,
    Ecouté, sans malaise.

    Si la contradiction,
    Apparaît en première,
    Elle n’est pas conviction,
    Mais source de lumière,
    Elle pourra, élever,
    Eclairer le débat,
    Parfois même révéler,
    La nature du combat.

    Se battre avec des mots,
    En gardant la mesure,
    Est le moindre des maux,
    Mais conduit à l’usure.
    Dans un duel verbal,
    La force est à l’esprit,
    On ne tire pas des balles,
    Mais on en paie le prix.

    Les attaques font mal,
    Il faut les accepter,
    Refouler l’animal,
    Pas se précipiter.
    Aucun effet d’annonce.
    Rester toujours précis,
    Appuyer ses réponses,
    En termes clairs, concis.

    Tenez-vous au concret,
    Pas de supposition,
    Ne soyez pas discret,
    Sur toutes vos intentions,
    Vous devez emporter
    L’adhésion aux idées,
    Conduire à accepter,
    Et non pas décider.

    Susciter le désir,
    D’agir dans votre sens,
    Pour l’unique plaisir,
    Sans aucune insistance.
    La conviction acquise,
    C’est l’objectif atteint,
    Seule condition requise,
    Pour un succès certain.

  46. @Médor : Que vous vous en preniez à moi pour je ne sais qu’elle raison, je m’en fous royalement !

    Laurent m’a donné l’autorisation de modérer vos commentaires « hors propos », je l’aurais fait sans hésitation pour le dernier que vous avez posté, si Robert Dion ne vous avez pas répondu. Aussi, je vous demande de respecter ceux qui postent des commentaires et de rester : poli, et dans le cadre du sujet. Un peu de respect tout de même pour le site de Laurent Bourelly.

    Rassurez-vous, vous pouvez m’injurier si cela vous chante, j’ai dit à Laurent que je ne supprimerai aucun de vos commentaires si c’est moi que vous attaquez. Je lui en laisse ce soin, cela vous évitera de dire que je suis un censeur !

  47. tu donnes des leçons à tout le monde !

    Ah non alors ! Relis mieux, Robert Dion, je ne donne des leçons… qu’aux donneurs de leçons eux-mêmes, que je n’apprécie pas plus que toi ! Sur le dernier coup, Papy Dico veut donner des leçons de français, je lui en donne une à mon tour pour qu’il comprenne l’effet que ça fait (c’est chiant, hein ?). Autrement dit, je m’arroge les mêmes droits (donner des leçons) que ceux qui se les sont arrogés avant moi.

    Sur ton poème, désolé, mais je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit, ayant trop de respect pour l’opinion de mes concitoyens pour avoir l’idée de leur demander d’en changer, donc bon.

    Laurent m’a donné l’autorisation de modérer vos commentaires “hors propos”, je l’aurais fait sans hésitation pour le dernier que vous avez posté

    Excellent ! Tu te la racontes liberté d’expression, tu lances des sujets polémiques et quand la discussion t’échappe, vite vite tu appelles papa pour avoir le droit d’utiliser la paire de ciseaux ! Et de plus tu n’assumes pas ta condition de censeur !

    Je te renvoie au tout début des commentaires. Je n’ai agressé personne ici, à part Sarko. J’ai stigmatisé dans mon premier commentaire ton amalgame foireux tutoiement/banlieue, c’est Dion qui a ouvert le bal d’un très original mais pas bien méchant « tu fais pitié » auquel j’ai répondu. Ca aurait pu en rester là…

  48. Put1 il est toujours là le clébard ! A la niche Médor.

    Pour tenter de revenir au débat. L’auteur de l’altercation avec le président est identifié ?

  49. Allez… revenons aux sources et allez vous faire couler un bain 😉

    Vous vous vous souvenez lors du débat entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sur TF1 ?
    Quand Mme Royal s’est légèrement emportée, Mr Sarkozy a dit : « Vous ne gardez pas votre sang froid, un président doit toujours rester calme »

    Félicitation ! « Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais » Tout simplement 😀

  50. MEDOR ne retourne pas la situation ce serait trop facile !

    Je t’invite à relire ton commentaire du 25 février !

    Pensais-tu vraiment qu’après de tels propos cela pouvait en rester là !

    Tu as volontairement été vulgaire sic :

    « nain à gros cul »

    « Heureusement que je conchie ce pauvre type autant qu’il vomit tous ceux qui ne veulent pas se laisser tripoter par ses paluches dégueulasses, sinon j’aurais été vexé !  »

    J’ai immédiatement réagi à tes propos.

  51. Ah joli dunk Mr Olitax !
    En effet, le président Sarkozy a oublié les recommandations du candidat Sarkozy.

  52. A la niche Médor.

    Pas avant que j’aie mon susucre ! Tu crois que je bosse pour des prunes ?

    L’auteur de l’altercation avec le président est identifié ?

    Ca c’est une bonne question ! Imaginons qu’en fait ce soit un ancien pote à Sarko et qu’ils se sont embrouillés depuis, l’échange d’injure monté en épingle deviendrait juste un banal petit règlement de comptes entre vieilles connaissances, on aurait l’air malin !

    Ou alors, c’est un opposant qui l’a fait exprès et c’est Serge qui a raison quand il dit « Donc ne venez pas me dire que le type avait tout à fait raison. »

    Ou enfin, tout bêtement, il est en train de négocier les droits d’une interview exclusive avec un journal et on va y avoir droit bientôt ?

  53. Laurent tu tapes fort en demandant à MEDOR d’aller à la niche !

    Mais bon ! qui est donc l’individu à l’origine de toute cette discussion ?

  54. J’ai immédiatement réagi à tes propos.

    Ah mais tu as bien fait ! J’apprécie beaucoup tes interventions, qui vont à l’essentiel et ne s’embarrassent pas de fioritures.

    Mais break la, si tu veux je te laisse le dernier mot et on poursuit sur la question de Laurent ? Penses-tu que nos réactions auraient été différentes selon l’identité du type ?

  55. OK Medor mais ni mots ni maux !

    Tu lances par contre un autre chapitre intéressant !

    « Penses-tu que nos réactions auraient été différentes selon l’identité du type ?  »

    Pour te répondre j’aimerai d’abord savoir qui il est ?

  56. Non, je ne pense pas que ça change quelque chose de savoir qui est le héros malgré lui, mais ma curiosité aimerait bien mettre un nom sur le visage.

  57. Mon pauvre Laurent!
    Tiens j’ai trouvé ça et j’ai pensé à toi
    http://monetiweb.com/mieux-bloguer/5-astuces-pour-gerer-les-trolls-sur-son-blog

    bonne lecture!

  58. Et oui, ce n’est pas facile de laisser tribune ouverte, même aux grandes gueules.
    Mais la vraie liberté de parole est à ce prix 😉

  59. Merci
    A tous ! Merci à l’ imprimeur qui se reconnaitra !
    Je n’écrirai plus en « capitales » et mon « sabir » est un compliment selon mon « dico, cela veut dire : « savoir »…
    Je n’ ai pas la science « infouze » , aussi j’ai cherché le « françouze » dans le « dico » et je n’ ai pas trouvé…
    S’ il m’arrive d’ oublier « une » espace, c’est à cause de Papy qui a les doigts qui tremblent, et
    ce p… de clavier qui met quatre points de suspension au lieu de trois…
    Si je « parle à la troisième personne » , c’est que je parle à tout le monde, même à la quatrième si elle se présente…etc.
    Merci encore à « l’imprimeur » qui m’ a appris le « poids des virgules et des ponctuations » …
    Merci à Laurent qui m’a laissé libre choix de « pensées » et bon courage à tous..

    Une petite « devinette » pour finir:
    Quelle est la différence entre un chien et la colle de menuisier?
    Réponse: aucune… la colle à bois aussi, et la caravane passe !

    Merci de vos réponses, je ne prétends pas « renseigner »… mais je me renseigne auprès de
    « la rousse » * (et pas : auprès de ma blonde…)

    * Larousse : depuis 1906, je n’étais pas né…quand même.

    Papy.

  60. Depuis le 3 Mars il n’ y a plus eu personne pour me « jeter la dernière pierre » ça m’ étonne et je me sens coupable d’ avoir interropu un si beau massacre frôlant parfois l’ incivilté..
    Bref je venais aux nouvelles…le temps ayant joué pour moi…je n’ ai trouvé personne…
    Pas même un « chat »… (ni un chien ) Bonjour à tous et à bientôt…

  61. « Mea culpa »…J’ ai fait DEUX fautes, pourvu que « l’ imprimeur » ne les voit pas!!!
    interrompu
    incivilité
    Avec mes excuses
    Papy Dico

  62. Aaaaah Papy Dico est de retour 😀
    Tu m’as vraiment manqué.

    Pardon de n’avoir pas répondu à ton commentaire du 3 mars, mais si tu donnes toi-même les réponses à tes devinettes, ça enlève le suspens (c’est accepté « suspens » dans le dico ?)

  63. Laurent : Moi j’aurais écrit « suspense » ;)… Mais après tout : « C’est ton choix »… Tu « sus » qui tu veux… (désolée, Papy, mais là il m’a tendu la perche : ( ).

    Je me suis fait la même réflexion : Papy … Le retour ! Dommage que ton url ne soit pas visible Papy. J’aimerai bien visiter ton site 😉

  64. Voilà, je me disais bien qu’il me manquait un morceau 😀

  65. Enfin je retrouve deux « anciens » amis…
    J’ étais sur d’ autres sites (en général: retourneauCM1.fr :c’ est ma « maîtresse « préférée…)
    et aussi sur de nombreux PPS que je reçois et que je distribue « au compte gouttes » car ils ne sont pas pour les « jeunes têtes blondes »…
    En ce qui concerne Arlette, je connais l’ O.R.L…hélas, mais pas l’ URL (surtout invisible!!!)
    je n’ ai pas de site, je « squatte » par ci par là…comme en ce moment…
    Alors si vous voulez échanger des idées, Laurent se fera un plaisir de donner mon adresse « mail » avec mon autorisation ci-jointe….. (là)
    Dernière question :Etes-vous Arlette sur le site qui traite de livres et d’ édition que j’ ai contacté il y a quelques mois…. (un rayon de Soleil)??? Si c’ est une autre excusez-moi!
    Cordialement Papy

  66. Et alors Papy, pourquoi je ne t’ouvre pas un accès rédacteur pour que tu nous rédiges un joli billet sur le sujet qui te plaira ?

  67. Bon, il y a du favoritisme ! Je vois que Laurent a pu enfin poster son commentaire alors que moi je n’y suis pas arrivé ce matin.

    Papy, je t’ai envoyé un mail 😉

    Allez Papy : Au boulot… Et un rédacteur de plus :)

  68. J’ ai répondu aux mails et j’ attends les réponses.

    Laurent j’ ai une devinette « sans  » réponse , comme tu les aimes…

    Quelle différence y a -t-il entre « la colle  » à Bois et une Caravane…

    Je plaisante,(au cas où)

    Papy

  69. Ni HOMEO ni DICO
    à Laurent et Arlette
    Il a été question de « rédacteur » occasionnel… Que dois-faire ? J’ attends votre « top »… et quelques indications pour commencer!
    A bientôt
    Amitiés
    PAPY

  70. Bonjour Papy,

    Je viens de vous envoyer un eMail 😉

    @+