Logo Adicie.com

Puteaux c’est Dallas

Par • 8 février 2008 • Catégorie: Politique

Les élections municipales dans la ville de Puteaux témoignent d’un affrontement plutôt singulier entre fille et père.

A Puteaux, la famille Ceccaldi se livre une guerre incroyable, digne des meilleurs épisodes de la série télévisée Dallas.
Entre 1969 et 2004, c’était le père Charles Ceccaldi qui tenait les rênes de la mairie de Puteaux. Dans les années suivantes, c’est sa fille Joëlle qui a repris le flambeau.

Le seul problème est que Charles, le père, revient en trombe pour fustiger contre sa fille, mais l’équipe de cette dernière n’est pas en reste pour critiquer et insulter le père.
Bref, ça balance à tout va chez les Ceccaldi, avec l’élection municipale en toile de fond. L’exemple le plus flagrant se situe dans une vidéo diffusée sur le site du quotidien Le Parisien. L’échange violent entre père et fille semble sorti d’une autre planète quand nous savons qu’il s’agit d’un père et de sa fille qui s’apostrophent.

Peu importe les points de discorde, car c’est la situation globale que je trouve issue de la quatrième dimension. Comment est-il possible d’oublier les liens du sang, allant jusqu’à se vouvoyer pour adresser la fonction en occultant le lien de parenté.

La même violence transparaît sur le blog du père qui parle de sa fille comme de n’importe quelle opposante politique. En tout cas, c’est choquant de lire de tels propos quand il s’agit d’un père qui s’adresse à sa fille, même si elle est adversaire politique.

Bref, je ne souhaite pas assister aux repas familiaux de la famille Ceccaldi et si je votais à Puteaux, je ne peux croire qu’il soit possible de supporter l’un ou l’autre de ces allumés qui oublient le lien familial avant de penser à la politique.

6 reponses »

  1. je ne peux croire qu’il soit possible de supporter l’un ou l’autre de ces allumés qui oublient le lien familial avant de penser à la politique.

    Faudrait-il encore qu’il y est un lien familial…

    Je m’en fous j’habite pas Puteaux :) Mais c’est vrai que cela dessert les deux ! Et que c’est l’outsider qui gagnera dans cette bataille à mon sens. Il doit bien se frotter les mains, lui, et doit même rajouter de l’huile sur le feu !

    A mon avis, les repas de famille il y a longtemps qu’ils ne savent plus ce que cela signifie !

    Après, les batailles intestines dans les familles : Merci, j’ai donné ! Passez votre chemin ! Plus rien ne m’étonne. Dallas et Dynasty réuni (sans le pognon qui va avec)… ce fut longtemps mon quotidien. Jusqu’au jour ou j’ai envoyé chier tout le monde !

    Mais des billets comme ça, j’en veux bien tous les jours… C’est à se tordre de rire ! Allez encore quelques mois et on va peut-être assister à la même chose chez les Le Pen (père et fille)… Là ce serait gratiné !… Style de dialogue :

    – Son oeil en verre n’est en fait qu’en plastic
    – Oui mais elle n’a jamais été avocate
    – Oui mais il a constitué sa fortune grâce aux cotisations des militants…
    – Elle c’est une fausse blonde…

    PTDR !

  2. (sans le pognon qui va avec)
    Hé pas sûr ! Avec les petits 10% qui tombent dans la poche d’un élu qui file un contrat public à une société, il y a de quoi faire du fric. Apparemment, il y a conflit autour d’une médiathèque coûteuse. Ca fait aussi des tunes en pot-de-vins. Peut-être que la fille n’a pas voulu filer une enveloppe à son père ?
    Après tout, les conflits familiaux tournent souvent autour du pognon, alors quand c’est de l’argent sale, c’est plus dur de s’affronter en public sans dévoiler la vérité, mais la haine reste la même.
    Bah, je délire un peu car je ne connais pas tous les tenants et aboutissements de cette affaire, mais c’est limite risible (sauf pour les habitants de Puteaux).

  3. Ca fait aussi des tunes en pot-de-vins. Peut-être que la fille n’a pas voulu filer une enveloppe à son père ?

    Tiens c’est rigolo ce que tu dis là… Mon jardinier me disait il y a quelques jours, que le premier adjoint de mon bled se présentait contre celui-ci. Pourquoi après tant d’année a être cul et chemise tout à coup il devenait son rival ? Et de dire : « C’est certainement que dans l’affaire d’une construction d’un nouveau lotissement, l’adjoint n’a pas touché sa part » 😉

    Conclusion : Je suis dans la panade ! Déjà, j’ai pas de recul pour me faire une idée du « meilleur candidat » et mais en plus, s’ils se tapent dessus dans la mairie actuelle, ben moi je ne vais pas savoir pour qui voter.

    Je crois que je vendre mon bulletin au plus offrant :)

  4. Ah oui ça marche aussi l’achat de vote. Un billet violet contre ton bulletin de vote, ce n’est pas une légende 😉

  5. Il me reste plus qu’à aller sur le site de la ville de Rognes pour vendre mon bulletin. Parce qu’un seul billet violet ça fait mesquin :(

  6. Fous ton vote à vendre sur eBay, je te promets un joli buzz à la clé 😉
    Hmmm, d’ailleurs, ça me chatouille de la faire moi-même !