Logo Adicie.com

1984 : Mythe ou Réalité ?

Par • 9 février 2008 • Catégorie: Culture

1984 : Pour beaucoup de lecteurs cela ne représente que l’année de leur naissance, ou de leur jeunesse ! Mais il n’en est rien ! C’est le titre du livre publié sous le pseudonyme de : Georges Orwell dont l’auteur est Eric Arthur Blair.

Big brotherPour comprendre ce titre, il faut savoir que c’est un roman d’anticipation, vu qu’il a été écrit en 1948 et que l’auteur a simplement interchangé les deux derniers chiffres.

Georges Orwell, lorsqu’il a écrit ce roman ne pouvait pas savoir ce qu’il se passerait dans les années futures. Or, pour ceux qui ont lu le livre, 60 ans c’est peu dans la vie d’un homme (ou d’une femme), mais on peut se poser la question : Eric Arthur Blair n’était-il pas un Jules Verne sans le savoir ? En effet ce dernier a écrit des romans basés sur sa pure imagination sans savoir que l’avenir allait lui donner raison. Par exemple, imaginer un navire qui se déplace sous l’eau bien avant la réalisation du premier sous-marin.

1984 : Tous les habitants de la planète sont surveillés en permanence par « Big Brother ». Un écran vous surveille dans tous vos faits et gestes, ou que vous alliez, quoique vous faites. Cela permet de connaitre tous vos points faibles et éventuellement faire pression sur vous. Quel rapprochement avec le livre et la réalité ?

  • Internet n’existait pas… Les balbutiements datent de 1962 : Or aujourd’hui qu’il est en plein essor, on peut savoir grâce au traçage des adresses IP : Où, quand, quoi et comment ce que vous avez fait.
  • Vous surfez gentiment sur votre ordinateur, vous postez sous un pseudonyme… Et patatras : La police débarque chez vous. Parce que vous avez été tracé, et repéré pour téléchargement illicite.
  • Email : sont traçables. On peut les intercepter, les lire…
  • Avec Internet est arrivé la webcam. C’est gentil, convivial pour voir le petit-fils ou la petite fille qui est loin de vous… Mais des parents s’en servent pour surveiller leurs gamins à la crèche, ou voir ce qui se passent chez eux. Dans les locaux de Google, tout le monde peut voir tout le monde, à tout moment grâce à ce système.
  • Dans toutes les grandes villes, voire les petits villages les caméras de surveillance épient vos faits et gestes. Souriez-vous êtes filmés. Idem dans les magasins.
  • Vous prenez votre voiture : Celle-ci peut être équipée d’un système anti-vol qui permet de savoir où vous êtes. Les radars sur les routes vous photographient. Avec un GPS : idem, à tout instant on peut vous localiser.
  • Les satellites n’ont été mis en place qu’en 1957. Là, pareil, les satellites aujourd’hui permettent de vous retrouver, via votre GPS, GSM…
  • Avec votre téléphone portable on peut vous écouter à votre insu, vous localiser. L’éteindre est une solution, mais n’importe quel appareil aujourd’hui peut prendre des photos. Donc, à n’importe quel moment vous pouvez être traqué et photographié à votre insu. Surtout si vous êtes un people.
  • Même si vous n’êtes pas un people, vous pouvez vous retrouver sur une vidéo publiée dans le monde entier sur Youtube ou Dailymotion :( A croire que la vie des autres plait plus que la sienne.
  • Vous utilisez une carte de magasin, vous êtes fiché. On enregistre vos achats pour vous proposer des promotions sur des produits qui peuvent correspondre à vos attentes.
  • Vous utilisez votre carte bleue : On sait, où et quand vous avez fait un achat, ou retiré de l’argent.

Le pire c’est qu’il y a des personnes qui aiment ça : Le système : « Big Brother » ! Çà fait vendre ! La preuve : Les émissions telle que feu « Love Story » et depuis 7 ans : « Star Academy« . Là, les moindres faits et gestes sont épiés, et les téléspectateurs se délectent de voir des jeunes vivre nuit et jours en autarcie.

Un roman de science fiction avant tout, que je vous invite à lire si ce n’est pas déjà fait, mais on ne peut pas s’empêcher de faire un lien avec la réalité !

Pour conclure avec un brin d’humour : La preuve que vous êtes traqué : Cliquez ici 😉

18 reponses »

  1. J’en parlais dans mon commentaire sur ton site, mais c’est vrai que 1984 est un livre qui m’a marqué plus que tous les autres. Il m’a suggéré un oeil vigilant à propos de la raison d’Etat, mais aussi c’est sans doute lui qui m’a donné le goût de la politique et qui m’a entraîné à faire des études de Sciences Politiques.

    La seule chose que Georges Orwell n’avait pas prévu, c’est que Big Brother s’est transformé en une multitude de petits yeux car les moyens technologiques actuels font que tout est surveillé par tout le monde. Avec le moindre téléphone portable, il est possible de filmer tout fait singulier, transformant Youtube en organe de communication de ses petits Big Brothers.

  2. Oui j’ai vu ton commentaire, of course 😉 C’est d’ailleurs celui-ci qui m’a donné l’envie de te faire un billet. Il ne nous manque plus que « Le ministère de la Vérité » qui nous refera l’histoire au fur et à mesure… et on est en plein dedans ! (Quoique on pourrait parler des révisionnistes qui s’attachent à le faire)… Mais enfin, on en pas encore là !

    Internet c’est la « Mouche Big Brother »… Une multitude d’yeux.

  3. Un peu hors de ton propos, j’en profffiterais pour mentionner deux films en liant ce billet 😉

  4. Hum intéressant ce livre, je vais tacher de me le procurer.
    sympa le lien, voila ce qu’on peu faire avec une vingtaine de ligne de code php ^^

  5. @Serge : Tu verras, je pense que tu ne regretteras pas la lecture de ce livre 😉

    Je suis pas fan de « sciences fictions », mais je l’ai lu il y a quelques années, et il m’a tellement marqué que je ne peux pas m’empêcher quand je vois des caméras et autres joyeusetés qui t’épient à ton insu d’y penser !

  6. Hé oui, un roman que j’ai fait lire à ma fille, née en 1985.
    Mais il y a pas mal de Big Brothers sur le net , à commencer par notre ami Google qui nous  » track  » de partout pour peu qu’on ait installé la toolbar, qu’on ait un compte Google, webanalytics sur ses sites, un compte adsense, adwords, google.doc etc…
    Sans oublier Google Earth et Google Maps : j’ai participé au programme de recherche de Steve Fossett, en utilisant les images de Google Earth. Elles étaient donc suffisamment récentes et fiables pour qu’on puisse scruter le désert du haut de … notre ordinateur. Expérience impressionnante s’il en fut !
    L’article m’aura au moins appris une chose : qu’il y a des caméras de surveillance dans la firme de Mountain View .. Si j’ai une certaine admiration pour les réalisations de Google, elle en ressort écornée :(

  7. Bonsoir,

    Après avoir vaguement abordé le sujet du livre avec Arlette sur le chat de webmaster-hub je me suis intéressé de plus près au livre. Et je dois dire qu’il m’intéresse…

    Je ne suis pas du genre a regarder les émissions télé du genre Loft Story ou encore la Star Academy pour voir si un tel se gratte le cul ou que madame mange des noisettes dans la piscine… Les émissions du genre peuvent être très marrantes en effet et aussi des moments très … sexy :)

    Dans le genre “Big Brother”, avec l’espionnage que nous subissons aujourd’hui je ne suis ni contre ni pour.

    Pas contre car j’ai rien a cacher : Avez-vous quelque chose a vous reprocher ?

    Mais pas non plus pour : Car parfois certaines choses doivent rester privée.

    A la fin c’est chaque un sont choix, si oui ou non ça nous dérange. Mais là le problème et que ils ne nous laissent plus le choix…

    A Monaco le mot « Sécurité » prend souvent le dessus. Nous avons des caméras partout, voir Londres N°2….
    La sécurité est assurée. Moi ça ne me gène pas, je peux laisser tranquillement mon scooteur dans la rue les clés dessus et je peux être tranquille que demain il soit encore là.
    Mais à certains ça dérange et eux ils n’ont pas le choix.

    Je vais suivre les conseils d’Arlette et lire le livre 😉

    Merci & Bravo pour l’article.
    Olitax

  8. Pareil chez moi en Andorre concernant la sécurité (sans les caméras).
    Depuis mon arrivée en 2004, je n’ai jamais fermé la porte à clé.

    Quand à 1984, il faut le remettre dans le contexte de l’époque où il a été écrit pour entrevoir toute sa vista.

  9. A oui j’ai oublié la police à chaque coins de rue aussi :)

  10. Oui, mais contrairement à la maréchaussée française, je ne vois pas la police andorrane comme un  » ennemi « . Au contraire, c’est un atout sur lequel le citoyen peut réellement se reposer.

  11. Idem pour Monaco, les conflits sont nuls et ils font parti du paysage mais assurent la sécurité en plus :)

  12. Chez moi ils se la jouent cow-boy les policiers… genre ils mettent la sirène et prennent la double-voie à contresens pour aller plus vite se garer devant le poste de Police…

  13. […] Meilleur des mondes et 1984 décrivent des régimes totalitaires où le pouvoir repose sur le contrôle des cerveaux. […]

  14. Bonjour, je réagis brièvement à ces commentaires car je suis en train de lire ce livre que j’ai virtuellement fini puisque j’en ai lu des résumés…

    Etant informaticien, la question de la surveillance et de la traçabilité m’est depuis longtemps familière…
    Les systèmes limitatifs de liberté viennent très souvent se poser en réponse à une demande de sécurité.
    Ainsi, au sein de même de notre société et de chacun de nous existe cette contradiction terrible : nous désirons à tout prix notre liberté, autant que nous sommes révoltés lorsqu’un manque de prévoyance sécuritaire nous fait souffrir, d’une façon ou d’une autre.

    Je crois qu’aujourd’hui la situation est « acceptable ».
    Toute la difficulté réside dans l’analyse des dangers… d’où viendra le système qui fera de nous des esclaves ?

    Une chose me parait sûre : en Europe, ce n’est pas l’Etat. Aussi longtemps que les démocraties tiendront, la liberté des personnes me parait acquise.

    En revanche, j’ai bien plus peur des méga-corporations (citons encore Google, ou l’affaire Nestlé, qui, près de chez moi en Suisse, a infiltré un groupe réactionnaire non-violent, enregistré leurs conversations, fiché l’ensemble des membres sans autorisation aucune).
    Dans cette société au ce qui fait le statut social passe beaucoup par des possessions (financières surtout, mais donc aussi matérielles), nous donnons le pouvoir aux acteurs du marché (donc également aux états, mais donc d’une façon différente, sous un autre point de vue), et j’ai la conviction que c’est d’eux qu’il faut se méfier…
    C’est à dire finalement… de nous mêmes…

    Héhé… je m’arrête avant de tourner en rond… dans l’attente de réactions 😉

  15. Je viens de lire un article sur l’affaire Nestlé http://www.france.attac.org/spip.php?article8661
    En effet, c’est à ranger dans la catégorie des scandales industriels, mais ce qui me chagrine le plus est que pour un qui se fait attraper combien y en a t’il qui continuent ? Je dirais à peu près 100 % !

    De plus, complètement d’accord avec toi sur le fait que c’est plutôt la surveillance de la part des entreprises qui m’agace. Cela démarre avec la caissière qui me demande mon nom et mon numéro de téléphone quand j’achète une paire de chaussettes jusqu’à Google qui connait toute ma vie en ligne.

  16. La question pour moi n’est pas de savoir comment nous sommes surveillés car il est évident que c’est inévitable pour notre propre sécurité mais plus de savoir qui utilise ses données et dans quel perspective… Perso je trouve que ce livre nous montre clairement ce à quoi il ne faut JAMAIS arriver :)

  17. Bonjour,
    Etant une fan inconditionnelle de cette œuvre j’ai pu remarquer qu’elle avait été adapté au théâtre.

    Voici le lien d’un site qui vous en dira plus sur cette pièce
    D’après les échos la pièce serait plutôt bonne.
    Et n’oubliez pas Big Brother
    vous regarde!
    http://www.infoceania.org/

  18. 1984, Livre visionnaire et marquant.
    J’ai également aimé LA FERME DES ANIMAUX de Orwell: les animaux d’une ferme se révoltent, chassent les humains et reprennent l’exploitation de la ferme. Avec le temps le fonctionnement devient totalitaire, c’est plutôt marrant.

    Aussi d’un autre auteur, Aldous Huxley, il faut lire LE MEILLEUR DES MONDE.

    Bonne lecture,

    A++