Logo Adicie.com

Mes respects M. Jérôme Kerviel

Par • 27 janvier 2008 • Catégorie: France

Un jeune homme de 31 ans, Jérôme Kerviel, a fait perdre 4,9 milliards d’euros à la Société Générale. Ce gars mérite un piédestal ! Heureusement que le monde porte encore des gens capables de telles folies. Merci Jérôme Kerviel pour garder intacte la flamme des illuminés.
jerome kervielFranchement, il n’y a pas un journaliste qui osera dire bravo, mais chacun de nous a éprouvé un étrange sentiment de fierté et liberté lorsqu’il ou elle a appris cette hallucinante nouvelle. Il est donc encore possible de faire craquer le système en 2008. Tout n’est pas perdu pour les esprits libertaires que nous sommes. Jérôme Kerviel a réussi l’exploit de faire perdre presque 5 milliards à la Société Générale, mais aussi de faire frémir la Réserve fédérale américaine puisque cette dernière a exceptionnellement baissé son taux directeur de 0,75 points à la suite de l’annonce du désastre. Je dis bravo au petit gars qui arrive à faire trembler le monstre financier planétaire.

Le travail de Kerviel consistait à faire du momentum trading entre différents marchés. En d’autres termes, il effectuait des opérations d’arbitrage sur les marchés à terme d’indices boursiers. Par exemple, il achètait des actions à la Bourse de Paris et les revendait à Londres, en capitalisant sur les décalages de cours entre les deux bourses. Ce n’est pas trop risqué, mais c’est aussi du gagne petit, sauf si les opérations sont massives et répétées. Le souci se dresse lorsque le trader subit des pertes et engage d’autres fonds pour se refaire, puis reperd à nouveau et ainsi de suite. C’est un cycle infernal qui se termine généralement mal pour le responsable, mais les sécurités ont stoppé le processus avant que les pertes soient trop importantes pour l’établissement financier.
Malheureusement, il est aussi fort possible que Kerviel soit juste la soupape de sécurité pour un scandale bien plus large qu’un simple trader aux talents de hacker. Ce qui dérange la théorie qui veut qu’un seul individu soit capable d’une telle dégringolade tient dans le fait que les contrôles sont bilatéraux et nombreux. Sauf s’il arrivait à faire apparaître des opérations fictives qui pourraient bluffer tout le monde. Pour faire cela, il faut posséder des compétences qui dépassent le trader car il faut être capable de piratage informatique (hacking). Mais même dans ces conditions, il y a vraiment beaucoup trop de zéros à 5 milliards pour que cela passe inaperçu. Enfin bon, ce n’est pas passé inaperçu puisque nous en parlons, mais vous voyez ce que je veux dire?

Le reportage du JT de France 2 est peut-être plus clair que moi :

[youtube OccDuY_2YzI nolink]

Tant pis, moi je veux y croire. Que des électrons libres tels que Kerviel soient encore capables de magnifiques exploits hors normes laisse vivre l’idée que l’humanité n’est pas encore totalement sclérosée par Big Brother. J’ai envie de croire que Kerviel est un génial hacker capable de dégommer 5 milliards des comptes d’une banque. Bien sûr, ce n’est pas du « vrai » argent, donc c’est moins Rock’N Roll que le casse de la Société Générale (encore elle) de Nice par Spaggiari en 1976. Par contre, c’est tout aussi rocambolesque puisque l’accusé ne s’est pas enrichi personnellement avec cette fraude. Ce détail est important puisqu’il s’ajoute à l’esprit anarchique qui souffle autour cette affaire. La puissance du système financier est aussi sa faiblesse puisqu’un grain de sable est capable de freiner la machine bien huilée.

Le dernier héro du genre est Nick Leeson, qui a coulé la Barings, plus vieille banque d’Angleterre, avec un schéma similaire à celui de Kerviel, mais la perte était « seulement » de 1,3 milliards de dollars.
Aucun système informatique est théoriquement infaillible. Cependant, c’est un véritable exploit que de tromper la vigilance d’une banque, même si c’est plus facile depuis l’intérieur. En tout cas, je peux tout à fait l’imaginer en fonction de mes connaissances basiques du piratage informatique. Déjà, s’il est arrivé à piquer l’accès Administrateur du système, ça aide. Si en plus, il a pompé les accès de ses supérieurs, c’est encore plus joli. Saupoudré de quelques connaissances en programmation et failles de sécurité puis nous assistons à un joli exploit.
L’exploit est extraordinaire, mais c’est le montant qui me fait halluciner. Ça serait dommage de gâcher ce joli conte de notre société moderne avec un sordide complot. Il faut vraiment que Kerviel soit le seul responsable afin qu’il préserve cette stature de héro pour les anarchistes que nous sommes tous dans un petit coin de la tête. Je regrette qu’il aille en prison ou qu’il lui arrive malheur, mais pour l’histoire des hoquets du système c’est une belle page qui est écrite. En tout cas, ça fera un bon livre et peut-être un super film. Je suis impatient de connaître la fin du scénario car il a démarré en trombe. C’est encore plus haletant que le début d’une nouvelle saison de 24 heures chrono.
Héhé, l’année 2008 commence bien du côté des scandales, mais elle prend un sacré coup d’accélérateur grâce à Jérôme Kerviel. Son exploit est à marquer dans les annales.

publicité Société Générale

21 reponses »

  1. Je suis pas sur que tu ne sois pas ironique, mais au cas ou voila une petite précision : la FED a baisse son taux directeur de 3 points pour absorber une baisse extrême du Dow Jones et des différents indices boursiers a Wall street. Non pas suite a l’affaire de la Soc Gen ( qui a été rendu public deux jours plus tard) mais car la société Ambac ( le deuxième assureur de dettes le plus importants aux USA) avait annoncée la possibilité de ne pas pouvoir couvrir leur contrat avec banques couvertes d’impayés en raison de la crise des Sub-Primes.

    Sinon je te rejoins chapeau a Kerviel si il a fait le coup tout seul , mais dans cette histoire pour moi ce garçon est un bouc émissaire et porte le chapeau pour quelque chose de bien plus louche. Il est a noter que il y a eut deux fois plus de transactions sur l’action Soc Gen entre la decouverte en interne de la Fraude et la publication dans les journaux de la nouvelle…

  2. A propos de la baisse du taux directeur, ma source est Le Monde, mais ils se trompent aussi comme les autres.
    Si ton information est plus fiable, merci de m’avoir corrigé.
    En plus, avec l’augmentation soudaine des transactions sur l’action SG, tu nous ajoute un deuxième épisode intéressant.
    Finalement, Kerviel c’est peut-être Jack Bauer (héro de la série 24 heures chrono pour les non-adeptes) ?
    Ou alors, Kerviel est l’intérmédiare de Sarkozy pour les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et les 5 milliards sont pour les pots-de-vin.

  3. lol j’aime bien la deuxième version pour tout dire :)… Il se pourrait surtout que Sarko ait tout intérêt a ce que la Soc Gen se fasse racheter par la BNP ( faudrait enqueter sur les actionnaires majoritaires a la BNP)
    Concernant la baisse du taux de la FED, j’ajouterais aussi que les annonces de récession du marche Américain ont été le facteur surement le plus important. En tout cas la chronologie est facilement vérifiable sur tous les sites boursiers… Il semblerait que les journaliste du Monde ces derniers temps soit plus focalises sur le merdier qui s’agite au sein de leur rédaction. Quoi qu’il en soit le héros de la semaine est bel et bien Mr Kerviel :)

  4. Il faut le voir peut-être sous un autre aspect…
    « La Société Générale attire les génies » !

    L’affaire Spaggiari, racontée par lui même dans son livre Le journal d’une truffe c’était le casse du siècle et chez qui Albert est allé faire son marché ? A la Société Générale.

    Ou, effectivement il sert de soupape, ou il est un génie. Je regrette de savoir qu’il a été arrêté hier car dans les deux cas c’est lui qui va payer l’addition.
    Mais enfin, (et oui je suis rêveuse)… Si les opérations avaient eu un effet inverse : Qu’il fasse gagner 5 milliards à la SG ? Lui aurait-elle laissé un pourboire de 1 million d’euros en disant « Que le personnel s’amuse » ?

    Bon dans tout ça, moi je vais changer de banque… Ni les coffres, ni les placements sont en sécurité là bas…

  5. Ce que relate la presse aujourd’hui semble aller dans le sens de ma théorie. Voilà ce que Le Monde raconte aujourd’hui dans un des cinq articles consacrés à l’affaire dans le quotidien :

    Jérôme Kerviel, le trader accusé d’avoir fait perdre 4,9 milliards d’euros à la Société générale a affirmé aux policiers qu’il avait obtenu la garantie d’un bonus de 300 000 euros pour son année 2007 record. Il avait demandé le double. Un joli pactole pour ce cadre subalterne qui émargeait à 50 000 euros de salaire annuel. En 2006, sa prime n’avait été  » que  » de 60 000 euros.

    En garde à vue depuis samedi 26 janvier, dans les locaux de la brigade financière, il a narré ses belles années de trader, à la division en charge des arbitrages. Et il a crânement assumé ses prises de positions risquées. Oui, depuis 2005, il avait créé des opérations fictives, afin de dissimuler ses positions spéculatives de grande ampleur, de l’ordre de 50 milliards d’euros.

    Mais il a nié tout enrichissement personnel, estimant avoir agi dans l’intérêt de la banque qui l’employait. Il a aussi assuré que ses prises de position auraient pu être gagnantes, à terme, et que la Société générale avait elle-même creusé les pertes abyssales de 4,9 milliards d’euros, en mettant, trop tôt, un terme à ses investissements. Il a enfin déclaré, lors de son audition devant les policiers, qu’il avait pu agir dans une relative liberté, car il connaissait bien le système de contrôles en vigueur. Dès 2000, sa date d’entrée dans la banque, il avait travaillé pendant cinq ans dans les  » middle-offices « , ces départements chargés de vérifier l’activité des traders. Il a d’ailleurs estimé, devant les policiers, qu’il n’était pas le seul à agir ainsi, à la Société générale.

    Sa garde à vue devait se terminer lundi 28 janvier. Le parquet de Paris, saisi de deux plaintes, pourrait ouvrir dans la foulée une information judiciaire, confiée à un juge d’instruction. Reste à caractériser les faits. De source judiciaire, on indique que, faute d’enrichissement personnel avéré, les faits d’escroquerie ne semblent pas constitués. En revanche, les qualifications de  » faux en écriture  » et d' » abus de confiance  » et de  » tentative d’escroquerie  » pourraient être retenues. Les avocats de M. Kerviel, Me Elisabeth Meyer et Me Christian Charrière-Bournazel, se sont exprimés dimanche 27 janvier. A cette occasion, ils ont expliqué que leur client n’avait commis  » aucune malhonnêteté « .

     » ECRAN DE FUMÉE  »

    Selon eux, M. Kerviel  » au contraire, a réalisé au profit de la Société générale des bénéfices considérables, qui s’élevaient au 31 décembre 2007 à près d’1,5 milliard d’euros « . Les enquêteurs vont s’atteler à vérifier ce dernier point. Il est jugé essentiel dans la mesure où des gains aussi importants signifieraient que le trader avait depuis longtemps pris des positions très importantes sur les marchés, bien au-delà des limites autorisées. Toute la question est de savoir si le fait que la position ait été gagnante n’aurait pas pu inciter les supérieurs de M. Kerviel à fermer les yeux.

    Les deux avocats ont dénoncé tout particulièrement la stratégie de la Société générale lors de la découverte de la fraude. Selon eux, la banque aurait choisi  » dans des conditions tout à fait anormales de liquider des positions – 50 milliards d’euros selon la banque – qui auraient pu se redresser avec le temps. Elle a ainsi provoqué elle-même des pertes de 4 milliards et demi d’euros « . Et d’ajouter qu' » en s’acharnant sur M. Kerviel, la banque croit pouvoir élever un écran de fumée qui détournerait l’attention du public de pertes beaucoup plus substantielles qu’elle a accumulées ces derniers mois, notamment dans l’invraisemblable équipée des subprimes « .

    Dans un long communiqué diffusé le 27 janvier, la banque a précisé les actes reprochés au trader. Elle a estimé que M. Kerviel avait usurpé  » les codes d’accès informatiques appartenant à des opérateurs pour annuler certaines opérations  » et falsifié  » des documents lui permettant de justifier la saisie de ses opérations fictives « . Pour éviter d’être repéré, il aurait  » donné à ses opérations fictives des caractéristiques limitant les occasions de contrôle « . C’est un mail de confirmation de contrepartie, reçu vendredi 18 janvier, qui aurait intrigué la banque. Le lendemain, le trader aurait reconnu avoir commis des irrégularités. La Société générale aurait alors décidé de déboucler la position frauduleuse dès lundi 21 janvier, dans un marché particulièrement défavorable.

    Gérard Davet et Elise Vincent
    © Le Monde

  6. […] les exploits de Jérôme Kerviel, il fallait que la Société Générale revoit se pub TV. C’est chose faite avec cette […]

  7. Un ex-trader explique pourquoi il ne croit pas à la version de la Société Générale
    http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article4422

  8. Bon, j’ai pris le temps… J’ai entendu les infos, et la position de la Ministre (qui au passage c’est faire désavouée par Nicolas Sarkozy), les lus tous les billets dont celui de l’ex-trader est ma position est claire :

    – Soit Jérôme Kerviel à agit seul, donc on peut dire : « A piquer dans la caisse »… Et je m’étonne qu’il soit en liberté. Plus d’un pour moins que cela se serait retrouvé sous les écrous.

    – Soit il a fait une faute professionnelle : Dans ce cas c’est la direction qui doit assumer sa faute.
    Et donc le « Bouton » doit sauter ! Même Jérôme Kyriel est puni au final.

    Après, dire que la SG se porte bien, est tout de même en bénéfice : Et bien c’est les clients qui doivent être contents. Dès que tu dépasses la dizaine d’euros de découvert, tu te retrouves avec des agios supérieurs à ton découvert… Je suis pas prête à leur confier mon pognon :(

    Mince alors, qu’il me les prête les 5 milliards ! Allez je serais pas gourmande : 1 me suffira pour finir ma vie dans une île paradisiaque et exonérée d’impôt of course !

    J’espère pour Jérôme qu’il aura fait un enrichissement personnel ! Tant qu’à faire servir de fusible, en tirer profit !

  9. Dans le système, c’est difficile pour Kerviel de réaliser un profit direct. Il visait plutôt le bonus grâce à ses bons résultats (bonus estimé à 300 000€).
    Les 5 milliards de trou sont en fait la faute de la SG qui a pris peur à la suite de la découverte de la fraude et a tout largué d’un coup (50 milliards), donc le déficit direct direct imputé à Kerviel est moindre.

    Quant à Bouton, j’étais sur le point d’écrire un billet à ce sujet car c’est une honte qu’il n’ait pas démissionné. D’accord pour qu’il reste dans les heures qui suivent, mais là c’est bon il faut qu’il gicle.
    En gros, il va y avoir Kerviel et Bouton au pilori et basta tout repart comme avant à fabriquer de l’argent sur du virtuel, juste en spéculant. Ces gens ne fabriquent rien, ils jouent au casino, mais dès qu’ils perdent il y a le ciel qui tombent sur leur tête.

  10. – « Heureusement que le monde porte encore des gens capables de telles folies »
    oui la folie de faire plonger une société et surtout ses salariés.
    la folie de jouer avec le fric des autres (vive le monopoly : allez, je mise 50 M. au pif !)
    Aurait il misé TOUT SON fric à lui sur une telle aventure ? hum…

    – « magnifiques exploits hors normes »
    oui c’est magnifique, s’il avait foutu des salariés au chomage, degommé des PETITS actionnaires (seul rempart contre les gros), foutu les clients de la SocGen dans la m… (le pov’ ouvrier qui a pris un credit)
    Surtout qd cette exploit est fait par un jeune con debutant déjà peté de tunes (100k€/an = 2,7 x mon salaire d’informaticien) qui pleure car il n’a percu QUE 60k€ de primes (ouiiiiin!)

    – « Tout n’est pas perdu pour les esprits libertaires que nous sommes. JK a réussi l’exploit de faire perdre presque 5 milliards à la Société Gén »
    sauf que dans son esprit, il a tjs compté faire gagner ces Mds à la SocGen. Libertaire malgré lui ?

    – « Je dis bravo au petit gars qui arrive à faire trembler le monstre financier planétaire. »
    « La puissance du système financier est aussi sa faiblesse puisqu’un grain de sable est capable de freiner la machine bien huilée »
    la ou je vous rejoint à 100%, c’est que ca leur fait les pieds…
    et qu’on va peut-etre arreter d’enscencer un syteme ultraliberal permissif.

    – « qu’un simple trader aux talents de hacker »
    « il faut être capable de piratage informatique (hacking) »
    et il a fait quoi au juste comme truc vraiment baleze, à part garder les mots de passes et connaitre les proc de controles qd il bossait au middle office ?

    – « soit juste la soupape de sécurité pour un scandale bien plus large qu’un simple trader  »
    s’il y a certainement anguille sous roche et que c’est arrivé au poil pour certains responsables, personne l’a forcé à engager autant de milliards.
    Faut etre completement debile et imbu de soi-meme pour s’imaginer reussir une telle mise et passer inapercu indefiniment (il qd meme fini par se faire chopper non ?)

    – « l’accusé ne s’est pas enrichi personnellement avec cette fraude »
    directement non. Mais la prime de 300k€ (x 2) qu’il convoitait ? et il pas fait ca pour le fric ?

    => Kerviel un heros ?

    Malgré lui peut-etre, mais juste la demonstration que ce syst pourri a ses limites.
    Comme sa hierarchie et son PDG, il est aussi un representant de ce syst basé sur le profit à tout prix.
    JK a pas fait ca par anarchisme, mais pour le fric, par pretention (devenir un trader d’exception »: comment il se la pète!) et etre reconnu par ses superieurs (gentil le petit)
    Comme tous les financiers pourris, il joue avec le fric que produisent les autres par un travail de + en + penible.
    Il participe à ce syst qui torpille des entreprises performantes juste car elle sont pas assez cotées en bourse, qui pousse à delocaliser à tout va. ce sont ces types qui retiennent les Milliards et empechent ces sommes d’etre justement reparties.

    bref rien de noble…
    alors choissisez vous d’autres heros….
    a moins que le fric et l’egoisme soit vos idoles.

    la ou on peut se rejouir c’est qu’on a enfin la preuve eclatante que ce syst est à jeter à poubelle. Il sera tres bien en prison et j’aimerai que ses responsables aillent aussi le rejoindre.
    Ce sera un ex pour tout les financiers de m.. qui se la petent.

    NB: en tant qu’informaticien (?), ne trouvez vous revoltant que ces trader gagnent 100-200 k€ /an alors que les concepteurs des syst, qu’il utilisent, gagnent 5 fois moins ?

  11. C’est tout à fait vrai ! Ce n’est qu’un héro malgré lui, et j’admire plutôt les résultats de sa bêtise à la place de son acte.
    C’est clair que je préfère largement un vrai hacker anarchiste à un trader qui a réussi à choper les axx admin, mais bon la leçon est tout de même bonne pour ceux, comme toi et moi, qui trouvons que ce système est totalement merdique.
    En tout cas, c’est vrai qu’il n’y a rien de noble et je te remercie de m’avoir recadré car il est certain que mon billet n’est pas tout à fait clair sur la véritable manière dont je perçois les choses.
    Parfois, je m’emballe à écrire des trucs spontanément et ensuite je me déçois en relisant. Sauf qu’il faut comprendre qu’Adicie.com n’est qu’un pôv blog où je couche mes pensées soudaines. Par exemple, si je devais écrire un livre sur Kerviel, je m’y prendrais autrement qu’en écrivant spontanément comme ici.

  12. J’aime bien votre vision « fight club » des méfaits des frangins Kerviel mais le gros cafouillage de la SG en dit long sur le désarroi de ces joueurs compuslifs avec nos thunes face à la situation mondiale. Si la partie de poker finale commence, les guns vont sortir des falzars et l’ambiance y perdra.

    Saviez-vous que le siège de la SG en Guinée Equatoriale s’est fait plumer début décembre par un commando assez rocambolèsque ?

  13. Quelques nouveaux faits sur l’affaire sont relatés dans Le Monde d’aujourd’hui :

    un courtier de la société Fimat, une filiale de la Société générale, était en garde à vue, vendredi 8 février, dans les locaux de la brigade financière à Paris, dans le cadre de  » l’affaire Kerviel « . Ce courtier était interrogé par les enquêteurs sur ses relations avec Jérôme Kerviel, le trader soupçonné de falsifications ayant coûté 4,9 milliards d’euros à la 3e banque française.

    Les policiers le suspectent d’avoir été au courant des agissements de M. Kerviel, ce qui réoriente l’enquête sur la piste d’éventuelles complicités dans cette fraude sans équivalent dans l’histoire de la finance.

    Le courtier de Fimat a été placé en garde à vue après qu’une perquisition eut été effectuée jeudi 7 février, dans les locaux de la société de courtage. La Société générale n’a pas souhaité commenter l’information, vendredi matin. Cependant, selon nos sources, la banque, qui avait récemment déclaré ne disposer d’aucun élément laissant à penser que le trader avait bénéficié d’éventuelles complicités, a versé de nouvelles pièces au dossier de l’instruction.

    Parmi celles-ci figurent des extraits de  » chat  » internes – en fait, des discussions entre salariés de la banque sur le réseau informatique – dont un message qu’aurait adressé le courtier de Fimat à M. Kerviel, le 30 novembre 2007. Il serait libellé ainsi :  » Tu n’as rien fait d’illégal au sens de la loi.  »

    Ce message tendrait à montrer que le courtier avait eu connaissance de certaines opérations faites par le trader, sans qu’il soit possible de déterminer comment et pourquoi. La Société générale a, par ailleurs, versé au dossier de l’instruction des factures du téléphone portable de M. Kerviel, montrant une consommation, que la banque juge élevée, d’environ 1 000 euros par mois.

    La société de courtage Fimat constitue une pièce maîtresse du dispositif employé par le trader de la Générale. En effet, pour passer ses ordres d’achat et de vente sur les marchés financiers, le trader était intervenu directement depuis son ordinateur mais aussi par l’intermédiaire de la Fimat.

  14. Il faut bien que vous ayez conscience que le trader jérôme Kerviel n’a été qu’un bouc-émissaire qui a été mis sur le devant de la scène afin de pouvoir justifier par la banque société générale d’énormes pertes enregistrées notamment par-rapport à des investissements hautement spéculatifs tels les hedge-funds,…

  15. Je vous réfère à un autre billet sur le casino de la finance pour avoir mon avis plus détaillé sur les spéculations financières.
    En fait, ce billet a été écrit sur le coup de l’émotion engendrée par la nouvelle. Maintenant que j’ai plus d’informations à propos de Mr Kerviel, je ne vois plus les choses de la même manière.
    Finalement, ce type n’est qu’un bouffon et son attitude n’a rien de chevaleresque.

  16. […] conclusion je suis un gagne petit… Pour 5 milliards vous faites la Une des journaux, pour 20 € on vous interdit bancaire ! Quand je pense qu’il […]

  17. je cherche urgenment le numero d,adresse email de monsieur jerome
    pour lui poser quelques questions avec sa competence
    merci

  18. Avez vous seulement lu son livre? vous y chercherez en vain les indices de sa « compétence ». A mon humble avis, c’était un pur joueur de casino, ignorant des règles basiques du trading comme limiter ses engagements et couper ses pertes.

  19. Le problème n’est pas de juger des méthodes de monsieur X OU Y OU Z ou des méthodes de contrôle de la SG. Le seul problème à mes yeux est de savoir s’il y a eu enrichissement personnel avéré et prouvé chez Jérôme Kerviel ! D’autre part lui réclamer 5 milliards qu’il n’a pas est d’un ridicule à la hauteur des incompétences de La SG !

  20. Laisseriez vous votre gamin aux commandes d’1 TGV sans la compétence et surtout les nerfs requis en cas de pépin? Sauf à vous en remettre à la baraka pour la bonne fin des opérations. Kerviel n’a aucun « trading plan », si vous voyez de quoi je parle.

  21. Moi je suis super triste pour Jérôme il paie pour tout le monde c’est ecoeurant…J’espére qu’en faisant appel il s’en sortira plus leger; je hais ses collégues et la justice qui a été plus que pourrie avec lui et si ils avaient été un peu plus lucide ils auraient condamnés tout le monde et pas seulement Jérome!